12 novembre 2009
Nouvelle salle blanche pour intégrer des cavités XXL

 

Depuis le lancement des travaux en juillet 2007, une nouvelle salle blanche de la plateforme accélérateurs de Saclay vient d'être achevée et sera inaugurée le 24 novembre 2009. En effet, les installations de chimie et salle blanche du Service des Accélérateurs, de Cryogénie et de Magnétisme (SACM) de l'Irfu, situées à l'Orme n'étaient plus en mesure de subir les remises à niveau requises pour participer aux développements actuels. Ainsi, un hall du bâtiment 124 (ancien laboratoire Saturne)  a été rénové pour accueillir les futures installations et équipements compatibles avec les besoins des futurs accélérateurs pour la recherche ainsi que des projets de collaboration avec des industriels intéressés par la maîtrise de systèmes à cavités supraconductrices.

 

Pourquoi une nouvelle installation ?

La constante amélioration des performances obtenues avec les cavités supraconductrices durant ces deux dernières décennies a provoqué la généralisation de l'utilisation de cavités de grande taille (supérieure à 1 m).  De plus, ces cavités de grande longueur intégrées dans des cryomodules de grande taille permettent une réduction sensible des coûts de construction et de fonctionnement des accélérateurs supraconducteurs.

 

  

 

 
Nouvelle salle blanche pour intégrer des cavités XXL

Un ensemble de salles propres composé de : sas de transfert (ISO 7), salle de conditionnement (ISO 5), salle blanche (ISO 4), cabine de lavage (ISO 4), vestiaire technique et ligne passe plats.

  

Retenu par de grands laboratoires de la discipline pour équiper les accélérateurs à électrons de différents types (sources de lumière de 4ème génération, les linacs à récupération  d'énergie et le collisionneur international), ce modèle de cavité intéresse également les accélérateurs de protons et de deutons de forte puissance. 

  

Si les installations de chimie et salle blanche appartenant à Irfu/SACM situées à l'Orme des Merisiers ont, depuis leur création, été continuellement utilisées pour répondre aux demandes de nombreux projets, elles n'étaient plus en mesure de subir les remises à niveau requises pour participer aux développements actuels. Aussi, à l'occasion de la dernière phase du regroupement géographique du SACM sur le site de SACLAY, une programmation suivie d'une étude détaillée ont conduit à l'implantation dans un hall du bâtiment 124 (qui était dans le périmètre de l'ancien laboratoire Saturne) d'installations et d'équipements compatibles avec les besoins des projets en cours et à venir.

 

  

Répondre aux besoins des projets de recherche et d'industriels

 

Cette évolution des installations est en mesure d'assurer la réussite des actions que l'Irfu mène pour les projets comme le futur accélérateur pour la physique nucléaire SPIRAL2, le projet de Laser à électrons libres EUROPEAN-XFEL, le collisionneur linéaire ILC, le super LHC LHC/SPL ou encore le projet européen ESS sur les sources de spallation.

Elle permet de poursuivre des actions communes avec d'autres partenaires scientifiques tels que le Synchrotron SOLEIL,  ainsi que de développer des collaborations avec des industriels français, tels SDMS et THALÈS, intéressés par la maîtrise de systèmes à cavités supraconductrices.

 
Nouvelle salle blanche pour intégrer des cavités XXL

Plateforme à l’entrée de la Salle Blanche

 

 

Cette nouvelle infrastructure du CEA-Saclay, et en particulier de la salle blanche (qualité ISO4), permettra à la plateforme SUPRATech de jouer un rôle majeur dans plusieurs grands projets accélérateurs européens et de rester au meilleur niveau mondial dans les développements sur la supraconductivité HF ces deux prochaines décennies.

 

 « Cette grande salle blanche et tous les équipements attenants permettent à l'Irfu de se placer comme un des acteurs majeurs de la R&D accélérateur en Europe pour les 10 prochaines années. » a déclaré Philippe CHOMAZ directeur de l'Irfu.

 

 

Contact:

 

Stéphane CHEL

 

Maj : 07/12/2009 (2688)

 

Retour en haut