13 septembre 2013
Prix EPS HEPP 2013 pour les physiciens d'ATLAS et CMS

Le prix EPS HEPP 2013  pour la Physique des Particules de Haute Energie décerné par  la Société Européenne de Physique a récompensé les scientifiques des expériences  ATLAS et CMS  auprès du LHC  (Large Hadron Collider au CERN) pour la découverte du boson de Higgs, et trois physiciens (M. Della Negra, P. Jenni, T. Virdee) pionniers et leaders de ces expériences.

 

Le 4 juillet 2012, les expériences ATLAS et CMS ont annoncé la découverte d'une nouvelle particule lourde, de masse de l'ordre de 125 GeV, dont les propriétés relatives à son taux de production dans les collisions proton-proton et à ses modes de désintegrations sont en accord remarquable avec la particule de Higgs prédite il y a près de 50 ans par les travaux des théoriciens Robert Brout, Francois Englert et Peter Higgs qui partagèrent le prix EPS HEPP en 1997. La découverte du boson de Higgs fournit le dernier élément manquant pour compléter le "modèle standard" de la physique des particules qui a été testé avec une grande précision dans les trois dernières décennies, en particulier auprès des collisionneurs électron-positon LEP au CERN et proton-antiproton Tevatron au laboratoire Fermilab à Chicago.

 

Les gagnants du prix EPS HEPP 2013

Le prix EPS HEPP est particulièrement prestigieux en physique des particules et des interactions fondamentales pour s'être avéré à de nombreuses reprises la dernière marche avant le prix Nobel.
Le prix a été remis à la session inaugurale de la conférence biennale "2013 Europhysics conference on High Energy Physics"  à Stockholm, (Suède) en Juillet 2013.

Cette récompense honore les physiciens et ingénieurs des laboratoires français et en particulier ceux de l'Irfu dont les travaux, à la fois sur le développement et l'exploitation de
détecteurs clefs pour la recherche du bosons de Higgs et sur l'analyse des données, ont directement contribué à cette decouverte majeure.
Parmi les contributions de l'Irfu au niveau des détecteurs, citons la conception des grands aimants supraconducteurs des deux grandes expériences ATLAS (toroide de la partie centrale) et CMS (solenoide central), la construction d'une partie du calorimètre électromagnétique à argon liquide d'ATLAS, la conception et la mise en oeuvre du systeme d'alignement du spectromètre à muon d'ATLAS et la mise en oeuvre du système de calibration par laser du calorimètre électromagnétique à cristaux de CMS. Au niveau des analyses de physiques, les physiciens de l'Irfu ont été directement impliqués dans la découverte du boson de Higgs à travers la recherche de ses modes de désintegration en quatre leptons, en deux photons et en deux leptons lourds "tau".

 

contacts: ,

 

Maj : 11/12/2013 (3370)

Retour en haut