08 juin 2014
Une nouvelle étape pour le détecteur proche de Double Chooz
Une nouvelle étape pour le détecteur proche de Double Chooz

Pose du couvercle véto

L’intégration de la mécanique du cœur du détecteur proche de Double-Chooz est terminée. Les trois enceintes sur les quatre que comprend le détecteur ont été fermées fin juin par les équipes de l’Irfu. Le détecteur est prêt pour son remplissage, pour un début de prise de donnée cet automne.

 

 

L’expérience Double-Chooz étudie précisément les oscillations de neutrinos par la mesure de l’angle de mélange θ13 caractérisant la transformation spontanée des antineutrinos électroniques provenant des réacteurs nucléaires de la centrale de Chooz dans les Ardennes.

Le premier détecteur, situé à 1 km des réacteurs, est actuellement en prise de données depuis le mois d’avril 2011. Ce détecteur a permis la première mesure de l’angle de mélange θ13 auprès d’un réacteur nucléaire en 2011. Cette mesure a été complétée et précisée depuis par des expériences similaires en Chine et en Corée. Récemment la collaboration Double Chooz vient d’améliorer sa détermination, sin2 2θ13 = 0.090 +- 0.03, dans une publication à paraître. Ces mesures ont par ailleurs permis de découvrir une nouvelle structure dans le spectre des neutrinos de réacteurs. Cette structure, révélée pour la première fois lors de la conférence Neutrino 2014 à Boston, agite la communauté des physiciens qui en cherche l’origine mystérieuse.

 
Une nouvelle étape pour le détecteur proche de Double Chooz

Fermeture du couvercle Buffer en présence de Gabriele Fioni Chef de la DSM

Le deuxième détecteur de Double Chooz, situé  à 400 m du cœur, a pour but d’améliorer la qualité de la mesure en réduisant les erreurs systématiques pour fournir une mesure définitive de l’angle θ13, nécessaire aux expériences futures qui rechercheront si les neutrinos violent la symétrie matière-antimatière. Il permettra en outre d’étudier précisément la nouvelle structure découverte dans les données du détecteur lointain. Une étape importante de la construction vient de s’achever: le détecteur vient d’être fermé en l’espace d’un mois et demi, sous la coordination des équipes de l’Irfu. La collaboration se prépare maintenant au remplissage qui aura lieu au moins d’octobre, pour un début de prise de données cet automne.

Les trois enceintes sur les quatre que comprend le détecteur ainsi que la cheminée qui les surmonte correspondent à quatre lots dont l’Irfu a la responsabilité totale (étude, réalisation et intégration).

Le CEA , le CNRS et les entreprises sous-traitantes ainsi que certains membres de la collaboration venus apporter leur aide ont réalisé ces différentes étapes coordonnées par l’Irfu.

 

 

contact : Christian Veyssiere ;Thierry Lasserre

 

Maj : 25/10/2017 (3488)

 

Retour en haut