03 juillet 2015
Après le LHC : le CEA et le CNRS préparent l’avenir du Cern
Après le LHC : le CEA et le CNRS préparent l’avenir du Cern

Localisation du FCC par rapport au LHC. Il passerait sous le lac Léman et contournerait le massif du Salève entre Suisse, Ain et Haute Savoie.
Copyright : © 2014 CERN

Alors que le Grand collisionneur de hadrons (LHC) vient de démarrer sa deuxième phase d’exploitation, un consortium piloté par le CERN commence à travailler à l’étape d’après. Le projet European Circular Energy-Frontier Collider (EuroCirCol), financé par la Commission européenne, vise à identifier les efforts à fournir en vue de la construction d’un « Futur Collisionneur Circulaire » (FCC) quatre fois plus grand et presque huit fois plus puissant que le LHC d’aujourd’hui.

 

 

Livrables et implication de l'Irfu

Dans 4 ans, le livrable de ce projet est l’étude du cœur de la machine (le design des arcs, des aimants et des régions expérimentales, le système de collimation et le système à vide pour les faisceaux).

Roy Aleksan (SPP) est le président du « EuroCirCol Collaboration Board », instance de pilotage qui est composée d’un représentant pour chacun des 16 partenaires du projet.

Sur les 5 Work Package (WP) du projet, l’Irfu est responsable du WP2 sur le design des arcs (WP coordonné par Antoine Chance du SACM), et l'institut est fortement impliqué dans le WP5 sur l’étude des aimants supraconducteurs (avec le conducteur Nb3Sn pour nobium étain, celui qui est en étude pour les futurs aimants pour la version Haute Luminosité du LHC).

 
Après le LHC : le CEA et le CNRS préparent l’avenir du Cern

Consortium européen du projet EuroCirCol

Genèse du projet européen EuroCirCol

En avril 2015, le LHC redémarrait après deux ans d’arrêt pour maintenance. Début juin, les physiciens réussissaient l’exploit de faire entrer les protons en collision à l’énergie record de 13 TeV. Au même moment, des physiciens et ingénieurs du CEA, du CNRS et de plusieurs autres organismes de recherche européens lançaient le projet EuroCirCol, première étape en vue de la construction d’un collisionneur de hadrons nouvelle génération, avec 100 km de circonférence et capable de produire des collisions à 100 TeV.

Dans le projet FCC (Futur Circular Collider) du CERN (100km) il y a le FCC-hh pour les hadrons, FCC-ee pour le collisionneur en leptons e+e-, et même le FCC-eh. EuroCirCol est un projet Design Study du programme européen H2020 pour le FCC-hh, collisionneur de hadrons.

Financé sur quatre ans par la Commission européenne, le projet EuroCirCol doit produire une proposition technique de ce que pourrait être le Futur Collisionneur Circulaire du CERN. Il s’agira aussi d’identifier les aspects sur lesquels les équipes devront porter leurs efforts de recherche et développement.

FCC est un projet de longue haleine qui devrait voir le jour vers 2040. EuroCirCol n’est donc que la première étape d’une nouvelle aventure qui  passionnera  chercheurs, ingénieurs et techniciens intéressés par le monde des particules !

 
Contacts chercheurs :
  • Roy Aleksan, (SPP/Irfu/CEA), roy.aleksan@cea.fr
  • Antoine Chance (SACM/Irfu/CEA)  
  • Jean-Luc Biarrotte (IPNO/CNRS)
  • Philip Bambade (LAL/CNRS),

 

Les Workpackage (WP) auxquelles contribuent le CEA/irfu et le CNRS/IN2P3 sont:

WP2 - Arc Design- is coordinated by CEA:

  • Develop optimised arc lattice (CEA)
  • Study dynamic aperture and derive field quality tolerances (CEA)
  • Study single beam current limitation
  • Understand and control electron cloud effects 
  • Develop a concept for a collimation system (IN2P3)

WP5 - High-field Magnet- is coordinated by CERN:

  • Study and assess different dipole design options (CEA)
  • Develop a cost model for the dipole (CEA)
  • Develop EM design
  • Develop mechanical design (CEA)
  • Devise a quench protection concept
  • Produce a manufacturing folder for a short model (CEA)

 

Pour en savoir plus

 

 

Maj : 30/07/2015 (3603)

 

Retour en haut