12 juillet 2017
L'aimant du projet Iseult est place dans son arche

Le 6 juillet 2017, en présence de Daniel Verwaerde, administrateur général du CEA, André Syrota, conseiller de l'administrateur général, Claire Corot, directrice recherche et innovation chez Guerbet, Serge Ripart, directeur imagerie chez Siemens Healthcare France, et Gilles Bloch, président de l'Université Paris-Saclay, l'aimant géant de 132 tonnes du projet Iseult a intégré officiellement l’infrastructure de recherche NeuroSpin du centre CEA de Paris-Saclay (Essonne). Cet objet de très haute technologie, qui constitue l’élément principal du scanner IRM (Imagerie par Résonance magnétique) le plus puissant au monde destiné à l’imagerie du cerveau humain, produira un champ magnétique de 11.75 teslas, soit près de 230000 fois le champ magnétique terrestre. Pour atteindre ce niveau de champ magnétique, les ingénieurs chercheurs du CEA ont dû concevoir un aimant supraconducteur hors norme!

Vous revivrez l'aventure de cet aimant sous ce lien.

 

 

 

Parallèlement à la construction de l'aimant, tous les équipements nécessaires à son intégration sur site ont été livrés et installés:

le système cryogénique qui doit permettre de refroidir en permanence l'aimant à 1.8K;

les alimentations électriques et la résistance de décharge;

le système de controle-commande qui doit assurer un fonctionnement 24/24. Il est basé sur un automate haute fiabilité et est connecté à un réseau électrique secouru par batteries.

 

 

 

L'aimant installé, la mise en service va pouvoir débuter, en différentes phases:

Connexion de l'aimant aux systèmes annexes (installation cryogénique, alimentations, automates...);

Tests à chaud;

Mise en froid de l'aimant jusqu'à 1.8K;

Tests à froid;

Intégration des bobines de gradients (fourniture Siemens) dans l'ouverture centrale;

Montée en champ par étapes successives pour atteindre le champ nominal de 11,75T;

Validation de la carte de champ magnétique dans la zone centrale.

 

 

 

Découvrez au cours de cette animation son principe de fonctionnement et les attentes en neuroimagerie.

 

 

Contact: Lionel Quettier

 

 

Maj : 01/08/2017 (4104)

Retour en haut