Imagerie médicale et énergies alternatives
CaLIPSO, QUYOS

Le projet CaLIPSO vise une application médicale pour un nouveau concept de tomographie à émission de positons (PET) à haute résolution spatiale basé sur un calorimètre à liquide organométallique associé à une électronique ultra-rapide. Le développement d’un tel détecteur se poursuit à l'Irfu depuis 2009, avec des avancées très prometteuses.

 

 

 

Le groupe CaLIPSO du SPP comprend trois physiciens et trois étudiants en thèse. Le chef de groupe est Dominique Yvon. 

 

 

 

 

 

Le projet QUYOS désigne le développement d'un dispositif innovant constitué de fibres optiques en plastique fluorescent dont la microstructure très spécifique permet de concentrer le rayonnement solaire vers des cellules photovoltaïques. Ce dispositif transforme un rayonnement polychromatique et multidirectionnel (la lumière solaire) en un flux de lumière monochromatique et unidirectionnel intense, avec une efficacité de conversion élevée. Le comportement spécifique de ces fibres optiques découle de la convergence d'un ensemble de phénomènes quantiques. Le principe exploite la possibilité de faire coïncider la bande de fluorescence d'un colorant avec la bande interdite d'un cristal photonique par une microstructure de la fibre qui réduit l'espace de phase à une désexcitation le long de l'axe de la fibre. De plus, le couplage de la fluorescence avec les modes autorisés de propagation selon le guide de lumière central de la fibre amplifie la désexcitation radiative, par effet Purcell. Le projet QYOS est porté par Olivier Bésida.

 

Maj : 23/02/2017 (3923)

Retour en haut