Développement isolation céramique
R&D SACM
Développement isolation céramique

Ruban de fibre de verre imprégné

 

Présentation

 Si le supraconducteur Nb3Sn (niobium-étain) est un bon candidat pour la réalisation d’aimants à haut champ (> 10-11 teslas), sa mise en œuvre reste délicate à cause de sa fragilité après le traitement thermique à haute température (600 à 700 °C) nécessaire à sa formation. La méthode la plus souvent utilisée pour réaliser ces aimants est la technique « Wind and React » : le conducteur est bobiné avant la réaction thermique, ce qui exclut l’utilisation des isolants électriques habituels à base de matériaux organiques. L’isolation est obtenue dans une étape ultérieure par l’imprégnation sous vide des bobines avec une résine époxy.

Thèmes et programmes:

Aimants et accélérateurs/Les aimants supraconducteurs

Objectifs:

 Le service des accélérateurs, de cryogénie et de magnétisme du Dapnia développe une isolation pouvant supporter le traitement thermique à haute température (600 à 700°C) nécessaire à la formation de certains supraconducteurs . Les conducteurs sont guipés avec un ruban de fibre de verre enduit de précurseurs qui réagissent pendant le cycle thermique, formant l’isolation et assurant une tenue mécanique de la bobine. On supprime ainsi 2 étapes délicates de la fabrication : la manipulation de la bobine réagie, très fragile, pour la sortir du moule de réaction et l’insérer dans le moule d’imprégnation et l’étape d’imprégnation sous vide de cette bobine avec une résine époxy.

  Localisation

 Saclay

 

Contribution du Dapnia

 Mise au point de la nouvelle isolation.

Services impliqués : SACM

Contact : Francoise RONDEAUX

 

Maj : 16/03/2010 (410)

 

Retour en haut