Ce projet WHOLESUN vient d’être financé pour une durée de six années par une prestigieuse bourse Synergy du Conseil européen de la recherche (ERC). Cinq experts Européens du Soleil et des étoiles, issus du département d’Astrophysique du CEA-Irfu / UMR AIM, du Max Planck Institute for Solar System Research (MPS) en Allemagne, de l'Université de St Andrews au Royaume-Uni, de l'Université d'Oslo en Norvège et de l'Institut d'Astrophysique des Canaries (IAC), vont mettre en commun leurs savoir-faire et connaissances de la dynamique de notre étoile et de ses jumeaux. L’objectif est de déterminer au cours des six prochaines années comment le champ magnétique est généré à l'intérieur du Soleil et comment il crée des tâches solaires à sa surface et des éruptions dans son atmosphère hautement stratifiée. À cette fin, l'équipe développera le modèle du Soleil complet le plus avancé à l'aide des super ordinateurs les plus puissants, dits Exa-scale et le contraindra avec les observations venant de missions spatiales, tel que Solar Orbiter de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) qui sera lancé en 2020.

Projet AMA09-Bénin

 

A l'occasion de l'année mondiale de l'Astronomie 2009, une équipe formée de chercheurs de l'Observatoire de Paris et du Commissariat à l'Energie Atomique, accompagnée de doctorants de l'Ecole Doctorale d'Astronomie d'Ile de France et de l'Université d'Exeter, part assister le club d'Astronomie Orion-Bénin dans son action de vulgarisation.

Ce partenariat est né lors de la mission organisée par l'Observatoire de Paris pour observer l'éclipse totale de Soleil du 29 mars 2006 avec un groupe d'étudiants du Master Astronomie et Astrophysique, le Bénin étant situé sur la ligne de totalité. A cette occasion, des liens étroits se sont tissés entre l'équipe française et plusieurs instances béninoises : le club Orion-Bénin bien sur, mais aussi la Circonscription Scolaire de Savalou ou bien encore l'université d'Abomey-Calavi.

En février 2007, profitant de l'éclipse totale de Lune, une délégation française s'est déplacée dans ce pays pour renforcer les liens établis l'année précédente, animer la soirée d'observation de l'éclipse à l'attention de collégiens et acheminer du matériel pédagogique (télescopes, mallettes pédagogiques,....) qui aidera  au développement de l'esprit scientifique et à la stimulation des vocations.

Lors de ces deux missions pédagogiques, les conférences et les soirées d'observation organisée à l'attention des scolaires, professeurs et universitaires et du grand public ont rencontré le plus grand succès. Elles ont aussi montré que la demande d'information scientifique et la curiosité vis-à-vis des objets du ciel est très vive.  L'année mondiale de l'Astronomie offre l'occasion idéale de répondre à cette attente et de poursuivre l'action de diffusion de la connaissance scientifique déjà entreprise dans le pays.

 

Retour en haut