20 mars 2019
Des cheminées de gaz chaud découvertes de part et d'autre du centre galactique
Grâce aux satellites en rayons X Chandra et XMM-Newton, une équipe internationale à laquelle a participé le Département d'Astrophysique du CEA-Irfu vient de découvrir l'existence de deux bulles de gaz chaud s'échappant jusqu'à des distances d'environ 500 années-lumière, de part et d'autre de l'environnement du trou noir massif situé au centre de notre Galaxie.
04 octobre 2018
Nouveaux résultats d'un grand catalogue d'amas de galaxies
À l’aide de l’observatoire XMM-Newton de l’ESA, une équipe internationale, dirigée par Marguerite Pierre du Département d'Astrophysique-Laboratoire AIM du CEA-Irfu  vient de révéler les derniers résultats du sondage XXL, le plus vaste programme d’observation en rayons X réalisé à ce jour par le satellite XMM.
18 février 2018
Sept instituts européens s'associent pour l'étude des planètes extra-solaires.
Sous la coordination du Département d'Astrophysique du CEA-Irfu, sept laboratoires en Europe se sont associés dans le cadre du projet européen Horizon-2020 baptisé ExoplANETS-A [1], pour combiner leur expertise dans l'étude des planètes extra-solaires. La réunion de lancement du projet vient de se tenir à Bruxelles et le projet se déroulera sur les trois prochaines années.
11 février 2017
Gargantua au pays des trous noirs
Un trou noir géant a détruit une étoile et a ensuite ingurgité ses restes pendant environ une décennie, selon les astronomes. C'est plus de dix fois plus long que tous les évènement analogues observés jusque ici.
15 décembre 2015
Carte en 3D des amas de galaxies
Une nouvelle carte des amas de galaxies en trois dimensions vient d'être publiée par une équipe de chercheurs dirigée par Marguerite Pierre du Service d'Astrophysique-AIM du CEA-Irfu grâce à un sondage de deux régions du ciel, chacune couvrant chacune environ 25 degrés carrés, soit environ 100 fois la surface de la pleine Lune.
22 juin 2015
L’énigme des oscillations quasi-périodiques des naines blanches magnétiques
Une équipe de chercheurs du CEA (Service d'Astrophysique-Laboratoire AIM et CEA-DAM) et du laboratoire Univers et Théories (LUTH) de l’Observatoire de Paris vient de publier une étude complète d’un phénomène énigmatique d’oscillations quasi-périodiques à la surface d’étoiles naines blanches fortement magnétiques, encore appelées « Polars ».
28 avril 2015
La 5e version du catalogue du satellite XMM-Newton
La cinquième version du catalogue de sources XMM-Newton (3XMM-DR5), le plus important catalogue de sources X jamais construit, contient 565 962 détections, allant d’objets proches de notre système solaire jusqu’aux trous noirs supermassifs aux confins de l’Univers. Chaque détection est accompagnée d’une foule d’informations permettant de mieux cerner la nature de ces objets.
27 novembre 2013
Le Service d'Astrophysique-Laboratoire AIM du CEA-Irfu s’associe à l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP Toulouse) et à l’Observatoire de Strasbourg pour annoncer la sélection du thème de la prochaine mission  de grande taille de l’Agence Spatiale Européenne.
15 août 2013
Détection par XMM-Newton d'une raie d'absorption périodique à la surface d'un magnetar
L’activité sporadique et intense des magnetars, des étoiles à neutrons en rotation, a pour origine selon le modèle couramment admis leur champ magnétique extrême. Effectivement calculé comme tel dans la plupart des sources, le magnetar SGR 0418+5729 a néanmoins récemment indiqué une valeur particulièrement modeste.
09 avril 2013
Le catalogue d'amas de Planck remet en cause la répartition de la masse dans l'Univers
Un des produits phares du satellite Planck (ESA), le catalogue d’amas de galaxies détectés dans les cartes du fond diffus de l'univers, vient d'être mis à la disposition de la communauté scientifique, le 21 mars 2013, en même temps que les premiers résultats cosmologiques du satellite.
14 novembre 2012
Explosion et naissances d'étoiles en image
La probable conséquence d’une explosion d'étoile a pu être capturée en image en combinant les résultats de deux observatoires spatiaux : Herschel et XMM-Newton. Les deux satellites ont observé  une même région du ciel située autour de la supernova W44, reste d'une explosion d'étoiles, située à 10.000 années-lumière.
05 novembre 2012
Calcul du rayonnement de haute énergie des supernovae
Une équipe franco-canadienne, menée par Gilles Ferrand (Université du Manitoba, Canada), avec Anne Decourchelle (Service d'Astrophysique-Laboratoire AIM (CEA-CNRS-Paris 7) et Samar Safi-Harb (Université du Manitoba, Canada), a obtenu les premières simulations 3D de restes de supernova prenant en compte une forte accélération de particules à leur choc et la production d'émission en rayons X de ces puissantes sources galactiques.
09 octobre 2012
Découverte d'une source de rayons cosmiques de basse énergie
Grâce au satellite européen XMM-Newton d’astronomie en rayons X [1], des chercheurs du CNRS [2] et du CEA [3] ont découvert une nouvelle source de rayons cosmiques.
26 avril 2011
Une carte géante de l'Univers chaud
Un groupe international d'astronomes conduit par Maguerite Pierre du Service d'Astrophysique-AIM du CEA-Irfu vient de débuter le plus grand sondage en rayons X jamais entrepris dans le but d'établir une carte 3D de l'univers chaud et d'étudier l'énergie noire, une hypothétique composante de l'univers responsable de l'accélération de l'expansion.
29 janvier 2011
Amas et super-amas à plusieurs milliards d'années-lumière
Une équipe internationale à laquelle ont participé des chercheurs du Service d'Astrophysique-AIM et du Service de Physique des Particules du CEA-Irfu vient de découvrir grâce au satellite Planck des amas de galaxies aux caractéristiques inconnues jusque là. Les amas qui regroupent jusqu'à un millier de galaxies sont les plus grandes structres de l'univers. Souvent situés à de très grandes distances, ils sont encore relativement mal connus.
14 octobre 2010
Découverte dans un magnétar d’un champ magnétique similaire à celui des pulsars
Les magnétars forment une classe d’étoiles à neutrons qui se distingue de celle des pulsars par un champ magnétique bien plus puissant, cent ou mille fois supérieur. Ce champ extrême explique selon la théorie actuelle leur soudaine et intense activité.
27 mai 2010
Les nuages moléculaires révèlent une éruption géante du trou noir central de la Galaxie
Le trou noir central de la Galaxie, aujourd'hui étonnamment calme, a connu il y a plusieurs centaines d'années un violent regain d'activité.
03 avril 2009
Surprenantes variations de polarisation gamma découvertes par INTEGRAL
Une équipe française menée par Diego Götz du Service d'Astrophysique du CEA-Irfu vient de détecter sans ambigüité la polarisation de la lumière émise par un sursaut gamma, soudaine bouffée de rayonnement de haute énergie qui marque la fin de vie d'une étoile massive.
20 novembre 2008
Vents de particules et polarisation gamma au sein de la nébuleuse du Crabe
Le coeur de la nébuleuse du Crabe est continuellement balayé par un vent de particules relativistes émis par son moteur central, le pulsar. En se propageant ces particules laissent comme empreinte un rayonnement gamma, distinct de celui du pulsar,  mais dont la cartographie précise se heurte à la relative myopie des télescopes gamma.
17 novembre 2008
Nuages denses d'électrons autour d'étoiles à neutrons
Les étoiles à neutrons sont les objets les plus magnétiques de l'Univers. Certaines, appelées « magnétars » ont un champ magnétique record de plus de 1011 Tesla (T), soit un million de milliards de fois celui du Soleil calme. C'est autour de ces magnétars que vient d'être découvert un nuage très dense d'électrons.
22 septembre 2008
Zoom à haute résolution sur un reste d’explosion d’étoiles
Des observations conjointes en ondes radio et rayons X ont permis d’évaluer précisément l’énergie émise par des particules produites après une explosion d’étoile survenue vers le centre de notre Galaxie, il y a environ 1100 ans.
07 septembre 2007
Le satellite XMM-Newton recense 200 000 objets (7 septembre 2007)
Un consortium composé d’instituts européens, dont le Service d’Astrophysique du CEA-DAPNIA, vient de rendre public le plus grand catalogue de sources de rayons X jamais publié. Fruit de sept années d’observation du satellite XMM-Newton de l’Agence spatiale européenne (ESA), cette compilation recense 200 000 objets, soit près du double du record historique établi par le satellite ROSAT en 1999.
04 novembre 2004
Découverte d'une source de rayons cosmiques
Pour la première fois, des astrophysiciens ont obtenu la preuve que le reste d'une explosion d'étoile est bien à la source d'une partie du rayonnement cosmique, un flot de particules accélérées à de très hautes vitesses qui circulent dans notre Galaxie.
31 janvier 2004
Le souffle brûlant du centre de la Galaxie
Le centre de notre galaxie, la Voie Lactée est une région très particulière où est situé un probable trou noir massif, une concentration de plusieurs millions de fois la masse du Soleil, baptisé Sagitarius A* (Sgr A*).  C'est également dans cette région que se trouve la plus grande densité de matière de notre galaxie, sous forme d'étoiles, de gaz et d'astres condensés, sources d'une forte émission de rayons X.
01 novembre 2003
Le télescope spatial européen INTEGRAL de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) fête sa première année en orbite.
16 juillet 2003
Cartographie X à grande échelle des amas de galaxies
Une équipe  du Service d'Astrophysique  du CEA-DAPNIA Saclay vient d'obtenir, dans le cadre d'un projet international réunissant des astrophysiciens européens et chiliens, la plus profonde carte  en rayons X  d'une région du ciel réalisée jusqu'à présent.
07 avril 2003
Plusieurs milliers de sources de rayons X à disposition des chercheurs
Le 7 avril 2003 a été rendu public le premier catalogue de sources X cosmiques détectées par le satellite XMM-Newton de l'Agence Spatiale Européenne. Résultat de plus d'une année d'observation, ce catalogue recense plusieurs dizaines de milliers d'étoiles et de galaxies émettrices de rayons X avec une sensibilité jamais atteinte, repoussant ainsi les limites de nos connaissances de l’Univers chaud.
01 avril 2003
Une confirmation par le satellite XMM-Newton du lien entre amas et filaments cosmiques
Une collaboration internationale, conduite par Doris Neumann du Service d'Astrophysique du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA/DAPNIA), vient d'étudier avec l'observatoire spatial XMM-Newton la structure et la dynamique du célèbre amas de Coma. Les chercheurs ont en particulier découvert des irrégularités dans la distribution du gaz chaud détectées grâce aux rayons X.
15 janvier 2003
Les premiers résultats du sondage profond avec le satellite XMM-Newton
Une équipe internationale européenne et chilienne, menée par Marguerite Pierre du Service d'Astrophysique du CEA-DAPNIA, vient d'analyser les premiers résultats d'un sondage profond de l'Univers réalisé dans le domaine des rayons X grâce au satellite XMM-Newton de l'Agence Spatiale Européenne (ESA).
10 janvier 2003
Un regain d'activité en rayons X détecté par le satellite XMM-Newton
Une équipe internationale de chercheurs, menée par des astrophysiciens du Service d'Astrophysique du CEA Saclay, a découvert, grâce au satellite européen XMM-Newton, un nouveau sursaut de rayonnement X en provenance de la source radio Sgr A*. Cette source coïncide avec le centre dynamique de notre Galaxie qui semble abriter un trou noir massif de plusieurs millions de masses solaires. Elle a vu son flux de rayons X augmenté d'un facteur 20 en moins de 1000 secondes (1).
03 mai 2002
Premières observations détaillées d'un amas lointain avec le satellite XMM-Newton
Comment les structures, gravitationnellement dominées par la matière noire, se forment et évoluent dans l'Univers, est une question majeure de la cosmologie contemporaine. Les amas de galaxies, les plus grandes structures gravitationnellement liées, sont des outils privilégiés pour répondre à cette question. Le satellite XMM-Newton de l'Agence Spatiale Européenne (ESA)X a observé l'amas de galaxies RXJ1120.
20 novembre 2000
Un point-presse sur les premières découvertes
" Les premières découvertes du satellite XMM "   Contributions des scientifiques du SAp

 

Retour en haut