ITER

 Objectif

L'objectif du projet ITER (« chemin » en latin) vise à franchir les étapes de recherche encore nécessaires pour permettre la construction d’un prototype produisant de l’électricité à l’horizon 2050 à partir de la fusion nucléaire.

 Contexte

 Ensemble des activités de recherche pour la fusion:

  Démarrée en 1958, l'activité fusion en France s'est particuliérement développée avec la construction et mise en service du tokamak Tore-Supra, construit à Cadarache entre 1983 et 1988: c'est le premier Tokamak à aimants supraconducteurs mis en service dans le monde.

Dans les années 1980, l’ensemble des activités de fusion du CEA a été regroupé à Cadarache, avec pour objectif d’accueillir l’implantation du projet qui succèderait aux tokamaks existants. 

Localisation

ITER sera construit sur le centre CEA de Cadarache

 

Contribution du Dapnia:

Les activités sont menées au sein de la DSM, entre le Département de recherche sur la fusion contrôlée (DRFC/Step), le Département de recherche fondamentale sur la matière condensée (DRFMC/SBT) et le Dapnia. Elles se font au sein de groupes de travail, qui préparent et répondent aux appels d'offres de l'EFDA (European Fusion Development Agreement). Le Dapnia est impliqué dans différents groupes de travail: Aimants, Cryogénie et Instrumentation. Cette structure en groupes de travail est en évolution compte-tenu de la mise en place de la structure finale d'ITER et de l'arrivée de nouveaux projets (JT60, IFMIF-EVEDA) dans le cadre de l'approche élargie d'ITER. 

Responsabilités scientifiques et techniques

Plus spécifiquement, le DAPNIA est responsable de deux tâches qui comprennent une maquette de bobinage avec une résine innovante et des caractérisations de supraconducteurs à haute température critique pour Demo (machine devant succéder à ITER)

Site officiel

 Contact:

François Kircher

 

Maj : 16/03/2010 (402)

 

Retour en haut