Vie de l'expérience
Vie de l'expérience

Un des 9 moniteurs de flux (diamètre réel : 4 mm) servant à mieux caractériser la distribution en énergie des neutrons. Ces moniteurs seront analysés pendant la phase PIE.

Historique et principaux jalons


Mai 2003, approbation de l'implication du Dapnia dans Megapie et financement du projet par PSI (21%), CEA DEN (37%) et Dapnia (42% + main d'oeuvre).
Janvier 2006, installation du détecteur neutron dans la cible.
14 août 2006, mise en fonctionnement de la cible jusqu'au 21 décembre 2006.
31 janvier 2006: La cible MEGAPIE a fonctionné pendant quatre mois à une intensité faisceau proche 1.3 mA, soit un dépôt de puissance d'environ 800 kW. Le détecteur de neutrons a très bien fonctionné pendant tout ce temps et a permis d'enregistrer toutes les secondes les variations du flux. Les données enregistrées tout au long du fonctionnement sont en cours d'analyse.

Novembre 2006: Soutenance de la thèse de Sébastien Chabod, portant sur le développement des détecteurs pour MEGAPIE et des premiers résultats.

Faits marquants:


Le succès de MEGAPIE est une première mondiale sur le fonctionnement d'une cible plomb-bismuth liquide à haute puissance.

Voir aussi "le Dapnia en coeur de cible"

Etat de l'expérience

La cible est en cours de refroidissement avant d'être découpée dans la seconde phase de l'expérience appelée PIE (Post Irradiation Experiment).

Les données accumulées lors de l'expérience sont en cours d'analyse et comparées aux simulations. Les simulations sont de plus en plus raffinées afin de tenir compte d'effets perturbateurs comme l'absorption de neutrons par des poisons naturels contenus dans la cible sous forme d'impuretés.

Perspectives:

En 2008, les données accumulées en ligne par les chambres à fissions seront complétées par l'analyse d'échantillons irradiés. 
 

 

 

 

 

Maj : 15/07/2009 (1854)

 

Retour en haut