Mini Inca

Vue de la piscine du réacteur à hauts flux de l'ILL.

Objectif:

Le projet Mini-INCA a pour objectif d'étudier les processus de transmutation des actinides mineurs dans les hauts flux de neutrons thermiques, afin d'étudier des solutions pour réduire la radiotoxicité des déchets nucléaires à vies longues. Pour ce faire on choisi la voie de la fission, ce qui permet à la fois de réduire la radiotoxicité, mais également d'utiliser pleinement le contenu énergétique de ces noyaux. Or aux énergies correspondantes au domaine thermique (en dessous des premières résonnances de réaction), les actinides mineurs que l'on retrouve dans les déchets sont peu fissiles. Il faut donc les "transmuter" en leur faisant capturer un neutron, ce qui est possible compte tenu des grandes sections efficaces de capture. L'incovénient de cette méthode est la production d'isotopes de masses plus élevées qui peuvent parfois être plus radiotoxiques que le noyau de départ. 

La caractérisation des chaînes complexes de transmutation passe par une étude approfondie des différentes sections efficaces mises en jeu.

 

 

Contexte:

Ces études ont débuté dans le cadre de la loi de 1991, dite loi Bataille fixant les termes de recherche sur la gestion des déchets à vie longue issus des centrales nucléaires et prolongée par la loi du 28 juin 2006. 

Localisation:

Les expériences se font auprès du réacteur de recherche à hauts flux de l'Institut Laue Langevin à Grenoble. Ce réacteur possède l'un des plus haut flux de neutrons au monde et offre, via le dispositif mis en place, une gamme de neutrons fortement modérés dont le spectre en énergie peu varier, ainsi que l'intensité. 

 

 

Exemple de chaîne de transmutation.

Contribution du Dapnia

Le Dapnia a l'entière responsabilité du projet.

Il a conçu une "chambre à réactions" qui permet, grâce à un détecteur gamma et à un détecteur alpha d'analyser de façon presque instantanée les échantillons d'actinides mineurs juste après l'irradiation.

Il a également l'entière responsabilité de gestion d'un canal d'irradiation offrant les hauts flux de neutrons.

Contact

Responsable Scientifique: Alain LETOURNEAU
Chef de projet: Christian VEYSSIERE
 

maj : 21-09-2012 (404)