Collaborations

Partenaires français

Les organismes CEA/DSM et CNRS/IN2P3 décidèrent de lancer un avant-projet détaillé (APD) de 2 ans, qui démarra en novembre 2002 avec la contribution de 60 hommes.an par an répartis en 8 laboratoires. 

Un accord de collaboration entre le CEA et le CNRS, ainsi qu’un accord entre le CEA, le CNRS et la région de Basse-Normandie furent signés en juillet et septembre 2003.
 
Les laboratoires partenaires impliqués dans la construction sont :

* le GANIL
* Au CEA-Saclay, le DSM/DAPNIA : SACM, SIS, SPhN,  LENAC.                       
Pour des expertises (radioprotection, sûreté), des équipes du centre de Saclay de DSM, DEN (Direction de l’Energie Nucléaire), DPSN (Département de la Sûreté Nucléaire) sont sollicitées.
Au CEA-DAM, Bruyères-le-Châtel, le DPTA/SPN (Département des Techniques Avancées, Service de Physique Nucléaire), le DASE (Département Analyse Surveillance Environnement), le DP2I (Département Projet et Ingénierie).
 * au CNRS-IN2P3 : le CENBG (CEN de Bordeaux-Gradignan), le CSNSM (Centre de Spectrométrie Nucléaire et Spectrométrie de Masse, Orsay), l'IPNO (Institut de Physique Nucléaire, Orsay), l'IPNL (Institut de Physique Nucléaire, Lyon), l'IPHC (Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, Strasbourg), le LAL (Laboratoire Accélérateur Linéaire, Orsay), le LPC (Laboratoire de Physique Corpusculaire, Caen), le LPNHE (Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Energies, Paris), le LPSC (Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie, Grenoble).

(les laboratoires mentionnés en gras seront aussi impliqués fortement par la suite dans le programme scientifique, l'exploitation des faisceaux de SPIRAL2 et le développement de détecteurs adaptés)

 

Partenaires internationaux

 Des collaborations avec des laboratoires étrangers ont été mises en place. Une partie de l'équipement sera apportée au projet par des contributions en matériel ou en personnel fournies par des laboratoires étrangers (Allemagne, Etats-Unis, Inde, Italie, Japon, Pologne,...).

Au niveau mondial, plus de 12 laboratoires (une dizaine de pays concernés) ont noué une collaboration avec le GANIL en tant que laboratoires associés via des Mou (signés ou en préparation en juillet 07) :
-en Europe, l'INFN-LNL (Legnaro) ; INFN-LNS (Catania) ; l'Institut NIPNE (Bucarest)
les instituts polonais de Varsovie, Cracovie ; ISOLDE (CERN) ; le laboratoire FLNR (Dubna, Russie) ; l'Institut GSI  (Darmstadt) ; l'Université du Surrey, le laboratoire de Daresbury (GB).
-partenaires internationaux : RIKEN (Tokyo),  TRIUMF (Vancouver),  le SARAF (Israël),  BARC (Bombay) ; aux Etats-Unis  l'ANL (Argonne) ; le HRIBF (Oak Ridge).

Leurs équipes pourront participer aussi à de futures phases de recherche et développement pour SPIRAL2 en liaison avec le GANIL (sources, production de faisceaux, détection).

 

Maj : 24/10/2011 (1482)

 

Retour en haut