CTF3-CALIFES
Probe beam linac

Logo CTF3

Objectif


L’exploitation scientifique du LHC (Large Hadron Collider) qui sera mis en service au CERN à partir de l’été 2007, sera la priorité des prochaines années en physique des hautes énergies.
La caractérisation fine de ses découvertes, et l’exploration exhaustive des phénomènes autour de l’échelle du TeV nécessiteront d’autres grands instruments, en particulier des collisionneurs électron positon. L’énergie requise, qui pourrait être de plusieurs TeV devrait être précisée à la lumière des premiers résultats du LHC, c’est-à-dire vers 2010. Deux projets de collisionneur, basés sur des technologies différentes, sont actuellement à l’étude. Le projet ILC, d’énergie 500 GeV et extensible jusqu’à 1 TeV fait appel à la technologie supraconductrice. Le projet CLIC, de plus haute énergie (3-5 TeV) utilise des cavités en cuivre haute fréquence visant des champs accélérateurs de 150 MV/m et adopte un schéma novateur, appelé communément « accélération à deux faisceaux ». Ce nouveau concept, s’il est reconnu être le seul aujourd’hui permettant d’atteindre des énergies de plusieurs TeV, est néanmoins ambitieux et présente des défis technologiques.
Le programme de R&D sur CLIC, initié par le CERN, a pour objectif de démontrer la faisabilité technique des points critiques du projet (comme le test des structures accélératrices au gradient nominal) avant la date de 2010 en construisant CTF3, plateforme d’essai de 3ème génération de CLIC, dans le cadre d’une collaboration internationale.

Localisation

Le CLIC/CTF3 est actuellement en construction au CERN à Genève.

 

Contribution du Dapnia

Le DAPNIA considère comme un axe prioritaire notre support au CERN dans la phase «d’après LHC».

Dans le cadre de CLIC, le DAPNIA est l'investigateur principal de CALIFES, l'accélérateur linéaire de 200 MeV produisant le faisceau "diagnostic". Cet accélérateur simulera le faisceau principal de CLIC et sera en relation avec le faisceau pilote (35A, 150MeV).
L’objectif de ce linac est de caractériser les performances des structures CLIC 12 GHz. 

L’IN2P3-LAL participe également au projet en fournissant le Photo-injecteur, déclenché par laser. 

 

 

Secteur injection avec le laser et le canon RF

Sortie des sections LIL avec instrumentation

maj : 21-09-2012 (900)