Plateforme Betsi

Irradiation de l’un des doigts pour le projet S3.

Pour permettre les développements des sources d’ions et des équipements annexes comme les diagnostics, le SACM s’est doté d’une plateforme de tests appelée Betsi (Banc d’Études et de Tests des Sources d’Ions). Initialement prévu pour travailler avec des faisceaux de quelques kW (50 kV max et 50 mA) en mode pulsé, le banc Betsi est aujourd’hui en cours de modification (grâce à un financement Sesame) pour permettre la production de faisceaux de 10 kW (100 kV et 100 mA) en mode pulsé et/ou continu. Betsi est également une plateforme d’essai ouverte à des expériences et utilisateurs extérieurs. En effet, hormis les développements internes sur la source Alisés, jusqu’à aujourd’hui Betsi a permis de tester :

? Les mesureurs de profile par ionisation (IPM) du projet Ifmif-Lipac.

? Le chopper du projet ESS construit par l’INFN Catania ;

? Le comportement des doigts du projet S3 avec des dépôts de puissance supérieurs à 1 kW/cm2.

? L’irradiation de plusieurs types de scintillateur pour un émittancemètre innovant (cf. Emit 4D).

? L’émittancemètre de type Allison scanner développé pour l’injecteur Fair.

? Le fonctionnement des 2 premières sources Silhi 2 vendues par la société Pantechnik.

 

 

Test du Chopper ESS conçu par l’INFN Catania (Italie) sur le banc Betsi.

Maj : 28/07/2017 (4134)

Retour en haut