DEDIP : des équipes multidisciplinaires à la pointe
DEDIP
DEDIP : des équipes multidisciplinaires à la pointe

Trajectographe Micromegas pour l’expérience CLAS12 intégralement développé à l’Irfu

Le DEDIP (Département d’Electronique, des Détecteurs et d’Informatique pour la Physique) est l’un des trois départements techniques de l’Irfu. Il comprend 75 ingénieurs/chercheurs permanents, 43 techniciens/administratifs permanents ainsi qu’un volant de 20 à 25 non-permanents. La mission du DEDIP est de proposer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre des solutions innovantes et cohérentes pour l’ensemble de la chaîne de détection et de traitements des données des instruments scientifiques utilisés dans les expériences de l’Irfu.
 
Ces instruments, toujours plus précis, rapides, segmentés et générant des flux de données croissants nécessitent la mise en œuvre de technologies toujours plus à la pointe. Pour cela, le DEDIP s’appuie sur son large éventail de compétences complémentaires dans les domaines de la physique des détecteurs, de l’électronique et la microélectronique frontale, des systèmes d’acquisitions et de traitement de données temps réel. Le département est également de plus en plus impliqué dans la partie analyse des données et a renforcé ses compétences en génie logiciel, en traitement et en visualisation des événements devenues de plus en plus nombreuses et complexes. Ces expertises sur les éléments clefs de la chaîne de détection, nourries par des programmes de R&D propres ou réalisés au sein des projets, permettent au DEDIP d’être en capacité de proposer des solutions innovantes et de maîtriser les performances des instruments, ce qui constitue une des clefs essentielles pour la réussite des expériences de physique. Le DEDIP comprend également des architectes systèmes et des chefs de projets nécessaires à la coordination de projets le plus souvent dans un contexte de collaboration internationale. Les instruments, tant embarqués sur des satellites qu’imbriqués dans un enchevêtrement d’autres instruments telles des poupées gigogne et/ou enfouis dans des cavernes impliquent  des exigences de qualité et de fiabilité de plus en plus élevés et nécessitent toujours plus de compétences d’assurance qualité.
Le DEDIP est structuré en 9 laboratoires complémentaires dont le personnel travaille au sein d’équipes intégrées multidisciplinaires couvrant la vie des projets depuis  l’amont jusqu’à l’aval. En s’appuyant sur ses compétences, ses capacités d’intégration et de caractérisation et ses plateformes, le DEDIP est donc en capacité de concevoir et de construire de façon autonome des systèmes de détections complets allant des capteurs jusqu’à la visualisation des données, comme par exemple le trajectographe Micromegas de CLAS12 (photo).
 

Maj : 22/05/2018 (4366)

 

Retour en haut