DIS - activités
DIS - activités

Caribou

Pour les activités d’ingénierie mécanique, la disposition du bureau d’étude de conception mécanique en espace ouvert assure un échange rapide d’informations nécessaire dès les phases les plus amont avec les physiciens, une circulation des savoir-faire, une pérennisation des compétences et une dynamique de groupe cohérente avec les missions du service. Des compétences différenciantes pour la conception et la réalisation de composants particuliers tels que les aimants supraconducteurs, les cavités accélératrices, les composants de systèmes de détection et les composants spatiaux ont ainsi été développées au sein de l’institut. De plus, des spécificités sur des sujets très pointus tels que les simulations multi-échelles (voir la fiche highlight AS4) ou la simulation de phénomènes de tribologie à température cryogénique, des liens particuliers se sont développés avec des laboratoires académiques (ENS Cachan, Centrale, Mines, …) via l’encadrement de projets d’étude, des projets ANR ou des contacts informels.

Dans le cadre des activités d’instrumentation générale, le SIS a développé des domaines technologiques spécifiques reconnus au sein des collaborations

Au laboratoire d’électronique instrumentale, trois domaines de savoir-faire différenciants sont internationalement reconnus :

  • l’expertise dans l’électronique appliquée aux systèmes de protection des aimants supraconducteurs (voir la fiche highlight AS5) ;
  • un savoir-faire pour concevoir l’électronique Low Level RF nécessaire à la régulation des champs électriques RF dans les cavités accélératrices (brevet DB 11350) ;
  • des compétences en instrumentation cryogénique pour se positionner systématiquement comme partie prenante dans tous les développements d’aimants supraconducteurs.

Au LDISC, les développements s’effectuent sous plate-forme Siemens, Linux, VXWorks, Windows. Le laboratoire offre ainsi une grande flexibilité pour s’adapter aux différents besoins spécifiques dans les thématiques de l’Irfu : aimants, stations d’essais et tests cryogéniques ou cryomagnétiques, stations de mesures, détecteurs, systèmes optiques de télescopes, etc. Avec ce savoir-faire et le développement d’outils spécifiques fiables et efficaces (Muscade® : voir fiche highlight AP5), le LDISC peut être amené à intervenir dans d’autres domaines tels que l’environnement (projet Icos) et la fusion et ESS (Epics, voir fiche highlight AP5).

Le laboratoire « Intégration en génie électrique » assure des activités spécifiques reconnues dans les domaines suivants :

  • l’électronique de puissance, en prenant en charge les alimentations d’aimants supraconducteurs et éléments d’accélérateur ;
  • le développement et la mise en œuvre de systèmes électromécaniques complexes (voir fiche highlight SU11) ;
  • la définition et le déploiement de systèmes d’instrumentations complexes tels que les stations d’essais (W7X, JT-60SA, etc.), les composants d’accélérateurs (Iphi, Ifmif Injecteur, Fair, etc.) et les stations de mesures (Caribou, Icos).
 

Maj : 22/05/2018 (4373)

 

Retour en haut