jeudi 15 novembre, Séminaire SCOPI par Allan-Sacha Brun sur "Le magnétisme solaire et stellaire et l'aube de l'exo météorologie spatiale"   

img

Un séminaire SCOPI aura lieu le jeudi 15 novembre 2018 à 16h15 à l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay, dans l’auditorium Joliot-Curie (Bâtiment 100).

Au programme :

 Le magnétisme solaire et stellaire et l'aube de l'exo météorologie spatiale

par Allan-Sacha Brun, chef du Laboratoire Dynamique des Etoiles, des (Exo)planètes et de leur Environnement (LDE3), Département d'astrophysique de l'Irfu, CEA Paris-Saclay. 

 

Les étoiles de type solaire sont des objets magnétiques en rotation qui ont un impact direct sur leur environnement à travers leur vent et leur comportement éruptif. Etre capable de comprendre les mécanismes physiques derrière une activité magnétique aussi intense est fondamentale. On croit que l'action de la dynamo est à l'origine de l'émission du champ magnétique dans les étoiles de type solaire et qu'il existe une boucle de rétroaction complexe entre dynamo, rotation et freinage par leur vent le long de leur évolution séculaire.
Avec plus de 3600 systèmes exo-planétaires découverts à ce jour dont plus de 500 planètes en orbite très proche (dans un rayon de 10 rayons stellaires) de leur étoile hôte, il devient maintenant urgent pour caractériser les interactions étoile-planète pour de tels systèmes.
Prolonger notre connaissance des relations Soleil-Terre avec ces exo-systèmes très différents nécessite de développer des outils théoriques et numériques permettant de gérer la grande diversité des taux de rotation stellaires, les niveaux d'activité et les topologies magnétiques, les propriétés des vents stellaires et les caractéristiques de la planète.
Dans ce séminaire, je vais discuter des progrès récents que nous avons réalisés en matière de modélisation, de dynamo stellaire, de rotation et de vent et de
interactions étoile-planète à l'aide de simulations numériques 3D MHD haute performance.

 
A. Thomas, dépêche du 07/11/2018

 

Retour en haut