CDD INGENIEUR physicien hyperfréquence H/F    

Référence interne / Plan Emploi : DRF-IRFU-DACM-LISAH 31 07 2016

Site Saclay
Pays France
Régions Ile-de-France
Lieu CEA Saclay, 91400 Saclay, France
Domaine

Electromagnétisme, génie électrique

Intitulé de l'offre

DRF-IRFU-DACM-LISAH CDD INGENIEUR physicien hyperfréquence H/F

Contrat CDD
Statut du poste Cadre
Durée du contrat

36 mois

Langues

Français (Courant)
Anglais (Courant)

 

Description du poste :

Au CEA Paris Saclay, au sein de l'Institut de Recherche sur les lois Fondamentales de l'Univers, vous intégrerez le Département des Accélérateurs, de la Cryogénie et du Magnétisme en charge de la recherche et du développement de nouveaux concepts d'accélérateurs de particules, tous essentiellement basés sur l'usage d'ondes radiofréquence pour l'accélération. Le DACM participe depuis plusieurs années, dans le cadre d'une collaboration internationale, à l'étude d'un collisionneur linéaire d'électrons-positrons appelé Compact Linear Collider (CLIC). Ce nouvel accélérateur, basé sur l'utilisation de 130000 cavités qui résonnent à la fréquence élevée de 12 GHz et accélèrent les particules à un champ électrique alternatif intense de 100 MV/m, permettra de mener des expériences de physiques des particules à très haute énergie avec une très grande précision, au-delà des possibilités actuelles de l'accélérateur LHC du CERN.
Dans l'optique de s'inscrire dans une démarche éco-responsable, de nombreux efforts sont demandés pour réduire la consommation énergétique de ces nouvelles machines. Au sein du Laboratoire d'Ingénierie des Structures Accélératrices et Hyperfréquences, nous travaillons sur des pistes d'amélioration du rendement des sources de puissance en bande X qui seront utilisées massivement dans le cadre du projet CLIC pour le conditionnement RF des cavités avant leur installation sur l'accélérateur, étape cruciale pour améliorer le gradient accélérateur et réduire le taux de claquage. Ces tests s'effectuent à l'aide de sources électromagnétiques hyperfréquences indépendantes capables de générer une onde pulsée de forte puissance de crête, typiquement quelques mégawatts pendant plusieurs centaines de nanosecondes.
L'objectif du présent contrat, qui s'inscrit dans le cadre du programme européen ARIES, concerne l'étude approfondie et le design d'un klystron 12 GHz, qui sera capable de délivrer à la fois une puissance de crête de 12 MW et une puissance moyenne de l'ordre de 10 kW.
Vous serez chargé de mener la conception de ce klystron à l'aide de nombreuses simulations "multi-physiques" (électrodynamique du faisceau d'électrons, électromagnétisme, thermomécanique) basées sur des codes de calculs temporels et fréquentiels présents au laboratoire. Une attention particulière sera portée sur le groupement par paquets du faisceau d'électrons pour améliorer le rendement électrique. Une étude préliminaire a montré qu'un groupement du faisceau de type adiabatique permet de gagner en rendement, mais d'autres concepts développés dans le cadre d'une collaboration internationale HEIKA (High Efficiency International Klystron Activity) pourront être abordées. Vous bénéficierez de toute l'expertise des ingénieurs spécialisés en dynamique faisceau et Hyperfréquences du SACM.

 

Profil du candidat :

Titulaire d'un diplôme d'ingénieur, d'un master ou d'un doctorat en physique, électromagnétisme ou hyperfréquence, vous bénéficiez d'une expérience dans le design de composants pour accélérateurs de particules ou tubes hyperfréquence. Une bonne connaissance de la dynamique faisceau est requise. La maitrise de logiciels de calculs électromagnétiques et/ou de type « Particle in Cells » serait appréciée. Vous êtes rigoureux(se) et savez faire preuve d'organisation et d'autonomie. Vous aimez travailler en équipe. Une bonne pratique de l'Anglais parlé et écrit est demandée.

 

Lien vers POEM :

https://www.emploi.cea.fr/offre-de-emploi/emploi-drf-irfu-dacm-lisah-cdd-ingenieur-physicien-hyperfrequence-h-f_3150.aspx

 

 

A. Thaumoux, dépêche du 08/08/2017
Retour en haut