Fusion nucléaire : les bobines supraconductrices françaises prêtes pour le tokamak JT-60SA   
©CEA

 

Après la validation des dernières bobines supraconductrices de champ toroïdal, la contribution du CEA à la construction du tokamak japonais JT-60SA, dédié à l’étude de la fusion nucléaire, approche de son terme. Dix d’entre elles (sur vingt) ont été fabriquées sous la responsabilité du CEA par GE Power à Belfort. Ces bobines de près de 16 tonnes chacune s’envoleront mi-février pour Naka pour y rejoindre leurs sœurs et intégrer la structure du tokamak nippon. Ces composants essentiels pour la machine de fusion japonaise s’inscrivent dans le projet dit de l’Approche élargie à Iter.

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer ici pour lire le communiqué de presse sur le site du CEA

 
E. Lemaitre, dépêche du 30/01/2018

 

Retour en haut