Poussée par un vide, notre galaxie surfe à plus de 2 millions de km/h   
© ESO/A. Fitzsimmons

 

Une équipe internationale, impliquant le CEA, l’Université Claude Bernard Lyon 1 et le CNRS, a découvert la raison du déplacement de notre galaxie à 630 km/s : le Dipole Repeller. Ce résultat, à paraitre le 30 janvier 2017, apporte une réponse à une énigme de plus de 40 ans pour les astrophysiciens et a été sélectionné par Nature Astronomy, la toute nouvelle revue du groupe Nature consacrée aux sciences de l’Univers.
 

 

 

 

Cliquer ici pour lire le communiqué de presse sur le site du CEA

 
E. Lemaitre, dépêche du 30/01/2017

 

Retour en haut