Le Grand Prix du Stage de Recherche de l’Ecole Polytechnique pour Virgile Dandoy  

img Après avoir obtenu un Bachelor en Physique générale de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) avec mention, Virgile Dandoy a rejoint l’Ecole Polytechnique en troisième année du cycle ingénieur dans le cadre du programme européen d’échange ERASMUS. Passionné par la physique, Virgile a choisi d’effectuer son stage de recherche au sein du Département d’Astrophysique du CEA-Irfu sur l’interaction des ondes de marées et des tourbillons turbulents dans les enveloppes convectives des planètes géantes et des étoiles en rotation rapide.

 

Les dernières observations à haute précision des planètes géantes gazeuses du système solaire (Jupiter avec la sonde JUNO de la NASA et Saturne avec le grand final de la mission Cassini-Huygens – mission jointe de l’ESA et de la NASA) ont révélé avec une précision inégalée que l’enveloppe gazeuse de ces astres sont le site du développement de nombreuses structures tourbillonnaires. Simultanément, la dissipation dans ces régions des ondes de marées excitées par les lunes (l’équivalent des ondes de marée océanique sur Terre) est l’un des mécanismes physiques conduisant l’évolution de leurs orbites. Les structures tourbillonnaires et ces ondes de marées ayant des échelles spatiales du même ordre de grandeur, elles interagissent fortement. Il faut donc étudier ces interactions complexes et évaluer leur impact sur l’évolution de marée des systèmes planète-lune(s) et étoile-planète(s).

Virgile s’est attaqué à ce problème difficile et il a démontré que certaines ondes de marées sont susceptibles de devenir instables. Ceci peut mener à une dissipation plus importante (et donc une évolution plus rapide des systèmes) du fait d’une transition du flot vers un état turbulent. Il a ainsi contribué de manière importante aux efforts de l’équipe internationale ENCELADE et des membres de l’ERC SPIRE qui consacrent une part importante de leurs activités à modéliser et à comprendre les interactions de marées dans les systèmes planétaires.

Onde de marée (en bleu) se propageant au sein  d’une
assemblée de tourbillons (en gris) dans l’enveloppe d’une planète.

 

C’est pour cette très belle contribution que Virgile a obtenu le Grand Prix du Stage de Recherche de l’Ecole Polytechnique dont la remise aura lieu le 29 novembre.

Virgile effectue maintenant sa deuxième année de Master au sein du Master international de Physique des Hautes énergies de l’Ecole Polytechnique et de l’ETH Zurich. Il souhaite effectuer une thèse en Astrophysique ou en Physique théorique.

A. Bescos, dépêche du 04/11/2019

 

Retour en haut