Les stages

PDF

Evolution spectro-temporelle du microquasar  GX 339-4 au cours de ses éruptions
Spectro-temporal evolution of the microquasar GX 339-4 during its outbursts

Spécialité

Astrophysique

Niveau d'étude

Bac+5

Formation

Master 2

Unité d'accueil

Candidature avant le

01-05-2017

Durée

3 mois

Poursuite possible en thèse

oui

Contact

RODRIGUEZ Jerome
+33 1 69 08 98 08

Résumé/Summary

Le but du stage est d'étudier l'évolution des propriétés temporelles rapides (taux de variabilité, fréquences caractéristiques, dépendances énergétique) de la source GX 339-4 au cours de ses éruptions.

Sujet détaillé/Full description

Les microquasars sont des systèmes binaires « serrés » dont l’une des composante stellaire
est un résidu d’étoile, le plus souvent un trou noir. Ces objets sont détectables lors de périodes 
dites d’éruptions, au cours desquelles de la matière du compagnon stellaire est arrachée et 
tombe dans le trou noir. La chute de matière passe par la formation d’un disque d’accrétion,
plasma porté à de très fortes températures (~10 million de degrés) émettant donc un très fort rayonnement
dans le domaine des rayons X. 
Les observations menées dans ce domaine spectral ont cependant montré que cette image est 
trop simpliste, les spectres en énergie montrant la présence de composante émettrices additionnelles 
(pouvant émettre jusque dans les rayons gamma). Dans le domaine de Fourier les "spectres de puissances" sont
complexes avec un fort continuum de variabilité, et aussi des oscillations « quasi-périodiques » (car 
non persistantes) dont les paramètres (fréquence et amplitude) sont variables.
L’origine des ces composantes est largement débattue et ne fait pas consensus à l’heure actuelle. 

Le but du stage sera d’étudier l’évolution des paramètres des composantes temporelles (continuum des spectres
de puissance et surtout oscillations quasi-périodiques) au cours du temps 
afin de les confronter à l’état d’émission de la source (niveau de luminosité X,….), et ce afin de
 mieux contraindre leur origine. On cherchera notamment d'éventuelles corrélations entre paramètres
temporels et états spectraux, tout en construisant les spectres en énergie des composantes temporelles.

Le stage consistera en un développement d'un algorithme semi-automatique (en python) de réduction
et d'analyse des spectres de puissances, afin d'aborder l'étude de toute la base de données observationnelle
de manière cohérente. Les résultats observationnels seront ensuite interprétés dans le cadre de
modèles théoriques.

Formation en astrophysique (Master 2 ou équivalent) requise
Formation en astrophysique des hautes énergies préférable

Mots clés/Keywords

Astrophysique

Compétences/Skills

Environnement Unix pour la réduction des données Utilisation de Python pour le développement d'algorithmes Analyse de données d'observations en rayons X Connaissances liées aux sources accrétantes de hautes énergies

Logiciels

Unix/Linux Package de manipulation de fichiers FITS (standard astro) Python
Retour en haut