• Les accélérateurs de particulesAccélérateurs linéaires d'électrons et positons

• Le Service des accélérateurs, de cryogénie et de magnétisme 

• pas de titre • Laboratoire d’'études et de développements pour les accélérateurs (Léda) 

La source de lumière XFel

Le projet European X-ray free electron laser (E-XFel) usera d’un faisceau d’électrons de 17.5 GeV pour créer une source de rayons X un million de fois plus intense que les sources basées sur un synchrotron. Située à Hambourg, près de Desy, elle permettra d’explorer de nouveaux domaines de chimie, de biologie et de science des matériaux nécessitant des faisceaux intenses et ultra-courts (sub-picoseconde).

 

Vue 3D du tunnel de l’accélérateur linéaire XFel équipé de cryomodules en cours d’installation.

À la base de cet instrument se trouve un accélérateur linéaire à électrons de 17.5 GeV et 1,2 km de long utilisant des cavités supraconductrices radiofréquence de 1,3 GHz en niobium massif développant un champ accélérateur de 23,6 MV/m, telles que celles mises en œuvre sur Flash (accélérateur de 1 GeV) à Desy. E-XFel deviendra en 2014 le plus grand accélérateur linéaire supraconducteur jamais construit. L’Irfu participe à la construction de ce projet européen, en association avec Desy, l’IN2P3-LAL et l’INFN, en assurant l’intégration de l’ensemble des 83 cryomodules accélérateurs sur le site de Saclay. Le SACM développe pour cela une infrastructure de montage, appelée « Village XFel », qui sera mise à la disposition d’un opérateur industriel pendant les 3 années nécessaires à cette opération.

 

 

Cavité radiofréquence supraconductrice en niobium massif.

Cette infrastructure, dont le plan a été affiné au cours de l’année 2008 dans le cadre de l’Étude préliminaire d’industrialisation confiée à Thales DIS, inclut trois halls de montage groupés autour de la cour de l’Installation 218. Optimisée pour permettre la production d’un cryomodule par semaine, l’implantation d’une chaîne de 7 postes de travail permettra l’intégration progressive pendant 7 semaines des éléments du cryomodule, en commençant par l’assemblage dans la grande salle blanche de 8 cavités accélératrices supraconductrices en un train de 12 mètres de long. Les autres postes de montage sont consacrés, entre autres, à l’alignement des cavités, à leur insertion dans un cryostat et au montage des 8 coupleurs de puissance RF.

 

Schéma d’implantation des aires d’assemblage des cryomodules, incluant la grande salle blanche pour l’intégration des trains de cavités.

maj : 12-06-2013 (2886)

Retour en haut