Laboratoire Qualité et Intégration Spatiale
LQIS

Apporter son soutien aux projets spatiaux, en termes de mise en place des organisations, de supervision des phases de conception, d'études, de développement et de réalisation. 


 

 

"Glitches" lors d'une éruption solaire. (crédit CEA/SAp/détecteur ISOCAM)

Le LQIS appuie plus particulièrement son expertise sur les référentiels spatiaux du CNES et de l'ESA, de façon à optimiser, si ce n'est garantir, la livraison d'équipements conformes aux exigences spatiales.

Le responsable du groupe

Il assure la gestion et l'harmonisation des activités du groupe. Il apporte son conseil dans le choix des sous-traitants. Il a aussi pour mission de faire connaître le savoir-faire du spatial à d'autres unités du CEA.

L'ingénieur assurance-produit

Il organise la qualité pour le projet spatial. Il répond aux exigences des agences spatiales par un Plan d'Assurance Produit (PAP) qui définit l'ensemble des activités techniques et organisationnelles qui seront mises en œuvre sur le projet. Pendant tout le déroulement du projet, il applique ou fait appliquer toutes les actions prévues au PAP.

 

L'ingénieur radiations

Il étudie l'effet des rayonnements cosmiques sur les détecteurs et l'électronique. Pour ce faire, il modélise l'environnement dans lequel va évoluer l'instrument (orbite, durée de la mission, date de lancement...) puis modélise le détecteur et prend en compte l'influence des matériaux proches. Selon la précision requise, des simulations numériques sont effectuées. Il analyse ensuite les données de vol et les compare avec les prédictions. Dans le cas où des composants ne sont pas caractérisés du point de vue des radiations, il définit les essais en accélérateur et en tenue de dose.

 

Le projecteur de profil est capable de visualiser le moindre défaut en trois dimensions.(crédit CEA/DCOM)

Le qualiticien en mécanique

Un qualiticien en mécanique et matériaux met ses compétences au service du groupe Qualité dans trois activités distinctes. Dans le domaine de la mécanique et des matériaux, il assiste les concepteurs (choix de matériaux devant maximiser la résistance, minimiser la masse et toute pollution), évalue les sous-traitants, suit les réalisations et les essais mécaniques et thermiques ainsi que la gestion des anomalies dans ces activités. D'autre part, il est le correspondant Qualité du SAp au niveau du Dapnia. Enfin, chef du projet de formalisation du système qualité, il s'efforce de mettre en place un système qualité interne au GERES afin de pouvoir dialoguer avec les agences spatiales, les industriels, les labos et les autres structures qua lité du CEA.

 

Vérification de la fiabilité d'un élément de caméra gamma sous vide (crédit CEA/SAp)

Le responsable de l'assurance-qualité des composants électroniques

Il est responsable du choix des composants électroniques de vol. Ceux-ci doivent répondre aux exigences propres du domaine spatial : tenue aux températures extrêmes, aux vibrations, aux radiations…Ce responsable écrit les procédures d'évaluation des technologies et de qualification des composants afin d'assurer la qualité et la fiabilité des composants avec une marge de sécurité suffisante.

 

L'électronicien de contrôle

Il contrôle, à l'aide d'instruments de précision et pour tous les modèles de l'instrument, les circuits imprimés venant de fabrication quant à leur conformité aux normes de l'Agence Spatiale Européenne et aux schémas issus de la CAO. En cas d'anomalie, il établit une fiche de non-conformité et fait le suivi des modifications apportées au circuit.

 

Maj : 07/01/2016 (1171)

 

Retour en haut