Solar Orbiter

Un satellite d’observation du Soleil de l’ESA qui sera mis en orbite en 2018.

ESA space satellite for Sun observation to be put into orbit in 2018. 

 

Solar Orbiter sera lancé en 2018 par la NASA dans le but de percer les mystères du vent solaire. Il se placera en orbite au plus près du Soleil pour étudier son atmosphère et l’observer avec une résolution jusqu’à lors jamais atteinte. 

Objectifs 

Le satellite Solar Orbiter quittera la Terre à bord d’un lanceur Atlas V. Il voyagera en direction de notre étoile à une distance sans précédent, de l’ordre de 62 rayons solaires, soit environ 42 millions de km. Ces conditions de proximité privilégiées permettront au satellite de commencer son travail d’observation avec une résolution exceptionnelle avoisinant les 70km/pixel. De ces observations ressortira une analyse fine de l’atmosphère du Soleil.

 

De plus, on reccueillera grâce au satellite des images et données puisées dans les régions polaires et dans la face non visible de l’astre depuis la Terre. L’objectif principal de toutes ces mesures sera l’identification des mécanismes qui sont à l’origine du magnétisme du soleil, de sa dynamo, de ses éruptions et de son vent de particules, c’est à dire le souffle de particules émis par le Soleil. 

Technologie

Les mesures effectuées par Solar Orbiter seront de deux types : d’une part des mesures in situ effectuées dans l’environnement immédiat du satellite et d’autre pas des observations à distance. Pour ce faire, le satellite est équipe de dix instruments. 

4 instruments d'observation in situ :
- SWA (Solar Wind Analyser) : un analyseur de vent solaire constitué d’une série de capteurs mesurant la densité, la vitesse et la tempérture du vent solaire
- EPD (Energetic Particle Detector) : un détecteur de particule énergétique qui mesure les propriétés des particules suprathermiques et énergétiques
- MAG (Magnometer) : instrument de mesure du champ magnétique du Soleil
- RPW (Radio and Plasma Wave analyser) : instrument de mesure des champs magnétique et électriques à haute résolution temporelle

6 instruments d’observation à distance :
- SO/PHI (Polarimetric and Helioseismic Imager) : mesure du vecteur du champ magnétique et de la vitesse radial
- EUI (EUV full-Sun and high-resolution Imager) : images des couches atmosphériques solaire au dessus de la photosphère
- SPICE (EUV Spectral Imager) : mesure des longueurs d’ondes de la lumière émise par le Soleil
- STIX (X-ray spectrometer/telescope) : spectroscopie image des émissions de rayons X solaires thermiques et non thermiques
-METIS/COR (Multi Element Telescope for Imaging and Spectroscopy / Coronagraph) : image des émissions visibles et ultraviolettes de la couronne solaire et diagnostique de la structure et de la dynamique de la couronne à distance de 1,4 à 3,0 rayons solaires du centre de l’astre
- SoloHI (Heliospheric Imager) : mesures révolutionnaires pour la localisation des éjections de masse coronale

 

Acteurs

La mission fait partie intégrante du programme Cosmic Vision 2015-2025 de l’ESA. Le CNES participe à la fabrication de six des dix instruments composants le satellite. Parmi eux, on note l’instrument RPW que le CNES, en partenariat avec le Laboratoire de l’Observatoire de Paris (LESIA), fournira dans sa totalité. La durée prévue de la mission Solar Orbiter est de sept ans et demi, elle pourra être prolongée de deux ans et demi. 

 

Maj : 26/01/2017 (3618)

 

Retour en haut