Création de valeurs en astrophysique - Etude de l'observatoire spatial Herschel (soutenance HDR)
 
SAp/LDEE & Larsim
Mardi 13/09/2016, 10h00-13h00
Bat 703, p 45, CEA Saclay, Orme des Merisiers

L’astronomie est souvent présentée comme la plus vieille et la plus populaire des sciences, une science de l’observation se caractérisant en premier lieu par la production de connaissances. Pour ce faire, elle s’appuie sur l’exploration robotisée de l’univers, via des télescopes en orbite et des sondes planétaires, en plus des traditionnels observatoires au sol en croissance fulgurante. L’astronomie peut être également perçue comme une réflexion sur nous-mêmes, une prise de conscience de la fragilité et de l’originalité terrestre ou tout simplement une contemplation de l’univers. Ainsi définie, l’astrophysique produit de la valeur technologique, de la valeur scientifique et de la valeur culturelle. La valeur technologique réside dans une méthodologie pour concevoir, inventer, innover, développer sans cesse de nouveaux instruments. La valeur scientifique réside dans une rigueur pour cartographier, découvrir, déduire, catégoriser sans préjugé de nouveaux phénomènes. La valeur culturelle réside dans des concepts pour penser, transmettre, enseigner, partager un discours sur l’univers et notre rapport à la technologie. Ce sont les idées que ce mémoire analyse en prenant appui sur des travaux de recherche avec et sur l’observatoire spatial Herschel. 

Cette création de valeurs ne se limite pas qu’au cadre de l’astrophysique. Elle rayonne tel un halo, stimulant les citoyens et touchant l’industrie. Dans une période où la recherche et l’innovation sont plébiscitées pour sauver les sociétés occidentalisées traversant une mutation profonde, ce mémoire contribue originalement au débat en engageant une réflexion sur la technologie, car celle-ci est au cœur des transformations en cours, sur la science, car les citoyens doivent disposer des connaissances pour comprendre les grands défis de l’énergie et du climat, et sur le numérique, car c’est le nouveau milieu des savoirs. L’objectif n’est pas de rationaliser ou de justifier une pulsion d’innovation à tout prix. Mon pari est de puiser dans l’astrophysique l'inspiration pour forger des méthodologies de développement technologique soutenable et des modèles d’enseignement performant avec et par le numérique.  

Je montrerai que l’astrophysique valorise l’objet technique en se débarrassant du mythe du robot autonome et en reconnaissant la réalité humaine exprimée dans les machines durables. L’astrophysique transmet aux citoyens les connaissances scientifiques afin d’apprécier le monde. Des valeurs stabilisatrices du monde.

----

Astronomy is often described as the oldest and most popular science, a science of observation that is primarily characterized as a means of knowledge production. To achieve it, astronomy relies on the robotic exploration of the universe through telescopes in orbit and planetary probes, in addition to traditional ground-based observatories in constant growth. Astronomy can also be seen as a reflection on ourselves, an awareness of the Earth's fragility or simply a contemplation of the universe. Thus defined, astrophysics produce technological values, scientific values and cultural values. The technological value lies in a methodology to constantly design, invent, innovate and develop new instruments. The scientific value lies in rigor to map, discover, deduct categorize unrestrained new phenomena. The cultural value lies in concepts for thinking, transmitting, teaching and sharing a discourse about the universe and our relationship to technology. These are the ideas that this thesis analyses based on research with and about the Herschel Space Observatory.

This creation of value is not limited to the astrophysical domain. It shines like a halo, stimulating citizens and affecting the industry. In a time where research and innovation are acclaimed to save westernized societies experiencing a profound change, this thesis originally contributes to the debate by initiating a reflection on technology, because it is at the heart of the transformations underway, on science because citizens must have the knowledge to understand the great challenges of energy and climate, and on digital environment because that is the new medium of knowledge. The goal is not to rationalize or justify an innovation driven at all costs. My bet is to tap inspiration into astrophysics and forge methodologies for sustainable technological development and new digital learning models.

I will propose that astrophysics increase the value of the technical object by getting rid of the myth of autonomous robot and recognizing human reality expressed in sustainable machines. Astrophysics passes scientific knowledge onto citizens to understand the world. Stabilising values of the world.

Contact : Vincent MINIER

 

Retour en haut