GRIF
Grille de Recherche de l'Ile de France logo_tutelle 

 

 

Présentation générale:

 

Objectifs - contexte:

Le projet de grille de calcul au service de la recherche d’Ile de France GRIF a pour objectif la mise en place d’une grille de calcul fédérant les grands centres de recherche de la région parisienne autour d’un outil commun dans le cadre de la grille européenne EGEE et de la grille mondiale LCG.

 

La très forte croissance des besoins en calcul scientifique liée à l’exploitation de nouveaux instruments (citons par exemple les accélérateurs de très haute énergie et/ou intensité en physique subatomique, les télescopes et satellites en astrophysique, bases de données liées au décodage du génome ou à l’imagerie en biologie et en médecine, les nombreux capteurs en science de la Terre) nécessite la mise en place de nouvelles infrastructures de calcul. La voie la plus prometteuse, vigoureusement poursuivie actuellement au CNRS et au CEA, est basée sur le concept de grilles de calcul.

Les très hautes performances des réseaux informatiques atteignant maintenant de façon courante des débits de plusieurs dizaines de Gigabits par seconde (Gbit/s ) ont permis d’envisager la mutualisation des moyens de calcul qu’ils soient de taille modeste (locaux et régionaux) ou de taille plus importante (centres de calcul nationaux et internationaux).
Pour cela il a fallu développer les logiciels spécifiques (“middleware“) permettant la mise en commun des données et des programmes de traitement. Le caractère distribué d’une telle infrastructure est en adéquation avec la répartition géographique de ses utilisateurs tant à l’intérieur d’une même communauté, ou organisation virtuelle, que globalement. La très grande flexibilité de la grille de calcul et son allocation dynamique des ressources dans une communauté ainsi qu’entre les communautés rendent possible une forte mutualisation des ressources et contribuent à rendre ce modèle très économique et particulièrement bien adapté. Grâce à une grille de calcul il est par exemple possible de répondre à des situations d’urgence : simulations liées à une catastrophe naturelle, à une opportunité ou une urgence scientifique, sans avoir à immobiliser du matériel inutilement en attendant qu’une telle situation se produise.

 

Moyens d'investigation :

 Une Grille de calcul est composée de trois éléments principaux:

  • un ou des éléments de stockage (SE) constitué de serveurs de fichier munis d'un espace de stockage
  • un ou des éléments de calcul (CE) constitué d'un gestionaire de batch gérant un ensemble de machines de calcul (WN)
  • des machines de service assurant entre autre les fonctionnalité de publication des ressources (BDII), de supervision (MON)et de point accès à la grille par une ou des interfaces utilisateur (UI)

 

 

Etat du "LHC Computing Grid" en septembre 2007

 

Cette infrastructure mondiale de grille repose sur les avancées issues de différents projets européens (Enabling Grids for E-SciencE, NorduGrid, etc.), américains (Grid3/Open Science Grid) et sur les possibilités de transfert qu'offrent les réseaux à très haut débit, tels que le Réseau National de télécommunication pour la Technologie, l'Enseignement et la Recherche (RENATER) et le Gigabit European Academic Network (GEANT)

 

Localisation:

Les ressources de GRIF sont localiées sur 6 sites actuellement:

  • APC (en phase de protoypage actuellement)
  • DAPNIA (Saclay)
  • IPNO (Orsay)
  • LAL (Orsay)
  • LLR (Polytechnique)
  • LPNHE (Jussieu)

En septembre 2006 les ressources informatiques disponibles représentent une puissance de calcul de 1 200 000 SpectInt 2000 et un espace de stockage de 140 000 Go. La part DAPNIA est d'environ 20% pour le calcul et 15% pour le stockage.

 

Collaborations:

Le projet GRIF bénéficie d'une équipe technique de 20 personnes représentant environ 10 TEP travaillants en collaboration étroite. Ce groupe collabore également avec les équipes techniques des autres centres français de la GRILLE EGEE au sein du projet LCG-France et plus généralement avec les membres du projet européen EGEE

 

Contribution de l'Irfu:

 

Scientifique:

 

Les services SPP et SPhN sont présents en tant qu’utilisateurs de la grille pour l’analyse des données du LHC: Alice, ATLAS et CMS

 

Technique:

Voir:

  • Projet GRIF-TIER2
  • Projet CARRIOCAS

 

En savoir plus:

 

liens-documents:

Pour suivre les actualités de la Grille AU LHC

 

 

Contacts :

Jean-Pierre MEYER

 

 

maj : 27-09-2012 (1795)

 

Retour en haut