Station verticale

Contexte

Tests de sous-ensembles d’aimants de grandes dimensions (h ≤ 7.9 m, Φ ≤ 882 mm), à basse température (en bain d’hélium liquide ou sous vide, T ≥ 4.2 K).

 

Remarque : T = 4.2 K est la limite actuelle en température. De futurs essais dans le cadre d'un projet LHC / CERN (étude sur le quadripôle Q4) nécessiteront de descendre à T=1.9 K.

 

 

 

 

 

 

Moyens techniques

  • Alimentation 20 000 A sous 5 V.

 

  • Caractéristiques du cryostat vertical:
    • Dimensions : hauteur maximale sous vide : h = 7.9m (dont 7 m sous écrantage à 80 K), diamètre utile : Φ = 882 mm.
    • Il s’agit d’un cryostat vertical à garde d’azote dont une partie du volume intérieur peut recevoir un autre fluide (par exemple de l'hélium liquide). En présence d’un élément à tester de dimensions réduites (h < 7 m) qui nécessite d’être immergé dans un faible volume de liquide, il est possible d’utiliser un deuxième cryostat de plus petites dimensions (la hauteur du deuxième cryostat actuellement installé est : h = 3 m).

 

  • A ce jour, le réfrigérateur d’hélium n’est plus disponible; les tests se font à l’aide de bidons d’hélium liquide. Plusieurs possibilités sont actuellement étudiées pour réalimenter la station en hélium liquide. La station pourrait fonctionner en régime superfluide à 1.8 K en ajoutant un groupe de pompage.

 

  • Installations complémentaires :

La station est située dans la zone de levage de deux ponts (m ≤ 10 t pour l’un et m ≤ 50 t pour l’autre, hauteur sous crochet h = 11 m).

 

Réalisations, projets associés

  • Détecteur Compact Muon Solenoid (CMS) dans le cadre du projet LHC/CERN : étude de répartition de débit dans un thermosiphon multitubes,
  • Aimants supraconducteurs de l’expérience KaTriN,
  • Circulateur d’hélium liquide du barrel du détecteur ATLAS pour le projet LHC/CERN,
  • Aimant MGB2 (projet en cours),
  • Quadripôle Q4 pour le projet LHC/CERN (étude à venir).
 

Etapes techniques, expertise

  • Systèmes de protection (MSS) et de contrôle (MCS) adaptés à l’aimant à prévoir,
  • Mise en place de l’aimant sous la platine de supportage, adaptation et raccordement des fluides, énergies et diagnostics,
  • Ajustement et réglage des chaînes de mesure et de sécurité,
  • Installation de l’ensemble platine-aimant dans le cryostat,
  • Connexion des systèmes de mesures,
  • Vérification à chaud et/ou sous vide de l’aimant,
  • Conditionnement de l’alimentation électrique haute intensité,
  • Mise en froid par transfert de fluide cryogénique avec suivi des paramètres,
  • Réalisation du programme de test,
  • Réchauffage.
 

Contact: 

 

Maj : 21/07/2017 (3981)

 

Retour en haut