Laboratoire Cosmologie et Evolution des Galaxies
LCEG

Retracer l’histoire des galaxies, décrire leur évolution à partir d’observations par les grands instruments spatiaux et télescopes et avec des simulations numériques « haute définition ».

 

Chercheurs permanents:

Monique Arnaud, Frédéric Bournaud, Emanuele Daddi, David Elbaz (responsable), Emeric Le Floc’h, Stéphanie Juneau, Roland Lehoucq, Marguerite Pierre, Gabriel Pratt [CEA], Hervé Aussel, Pierre-Alain Duc [CNRS], Jean-Charles Cuillandre [CNAP]
(12 permanents + 8 thésards + 9 postdoctorants)

Recherche : Les activités de recherche du groupe LCEG sont principalement liés à la compréhension :

  • des principaux mécanismes physiques responsables de la croissance en masse stellaire des galaxies et de leur trou noir central
  • des principes qui contrôlent l’assemblage en masse des galaxies aux échelles cosmologiques et en fonction de leur environnement
  • de la physique régissant la formation la formation des structures à grande échelle, avec les rôles de la matière noire et de l'énergie sombre.

Perspective instrumentale/observationnelle :

  • astronomie spatiale en infrarouge lointain (Spitzer, Herschel) / "sub-mm" (Planck) / rayons X (XMM, Chandra) / visible-IR proche (HST)
  • astronomie au sol en sub-mm/mm/radio (IRAM, JVLA), imagerie et spectroscopie visible (CFHT, Keck & VLT)

Modélisation :

  • Simulations numériques à haute résolution de l’échelle du Mpc au sub-pc.
  • Distributions spectrales en énergie des galaxies, fonctions de luminosité, comptages de galaxies, lois d’échelles de la formation d’étoiles
  • Propriétés structurelles et lois d’échelles des amas de galaxies en fonction des époques cosmologiques
 
#972 - Màj : 26/09/2018
Voir aussi
Cosmologie et évolution des galaxies : Cosmologie Observer la structure de l'univers lointain Simulation numérique Themes Le fond diffus cosmologique Galaxies   Formation d'étoiles Grand redshift Noyaux actifs Poussière Amas de Galaxies Distribution de matière noire Formation Gaz intergalactique Lentilles gravitationnelles Traceurs cosmologiques Ces dernières années ont apporté une moisson remarquable de résultats sur la formation des structures à la fois d'un point de vue quantitatif et qualitatif : observation de centaines de milliers de galaxies lointaines et jusqu'à des décalages spectraux de z=5-6, d'amas de galaxies en optique et en X, détection des grandes structures en formation et des fluctuations primordiales à l'origine des hétérogénéités auxquelles nous devons notre propre existence.
Galaxies : Une équipe internationale d’astrophysiciens, dirigée par Emanuele Daddi du Service d’Astrophysique du CEA-IRFU, vient de découvrir d’énormes réserves de gaz d’hydrogène moléculaire – la matière première des étoiles- au sein de galaxies massives de l’univers lointain.
Simulations numériques : Pour une vue d'ensemble des simulations numériques pour l'astrophysique réalisées au CEA, voir les films d'animation sur le site COAST (en anglais).
Une utilisation originale de l'imagerie profonde optique : Information complémentaire Pierre-Alain Duc

 

Retour en haut