Feu vert pour l’instrument METIS de l’E-ELT  
img

L’Observatoire européen austral (ESO) et un consortium européen réunissant sept instituts dont le CEA-Saclay viennent de signer un accord portant sur la réalisation de l’instrument METIS.  METIS (pour Mid-infrared ELT Imageur and Spectrograph) est un spectro-imageur qui observera le ciel dans le domaine de l’infrarouge moyen, entre 3 et 13 microns. METIS offrira grâce à la dimension du miroir principal de l’E-ELT des capacités de haute résolution spatiale en mode d’imagerie et  sera également doté d’un spectrographe à très haute résolution spectrale, unique dans le domaine spectral couvert.

Les objectifs scientifiques de METIS porteront en premier lieu sur l’étude des disques protoplanétaires et la formation des planètes (grâce notamment à des coronographes), des exoplanètes et du système solaire. Il sera également un outil pour étudier les régions de formation d’étoiles dans les galaxies lointaines.

Le projet METIS s’inscrit pour le Service d’Astrophysique du CEA-Saclay dans la lignée des instruments développés pour l’observation dans l’infrarouge moyen, comme la caméra VISIR installée au VLT ou l’instrument MIRI qui équipera le télescope spatial JWST. Le Service d’Astrophysique réalisera le contrôle et l'étalonnage des détecteurs infrarouges de haute performance de l'instrument ainsi que le test complet de leurs performances.

Le consortium METIS réunit des instituts européens provenant des Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, France, Suisse et Autriche. L’accord entre l’ESO et le consortium METIS suit ceux récemment signés pour la réalisation des instruments MICADO et HARMONI.

Voir : Le communiqué de l'ESO

Contact :

Pierre-Olivier Lagage

C. Gouiffes, dépêche du 28/09/2015

 

Retour en haut