20ème anniversaire du lancement du satellite SoHO  

img

Le 2 Décembre 1995 le satellite de l'Agence spatiale européenne (ESA) SoHO (Solar and Heliospheric Observatory) était lancé depuis le “Kennedy Space Flight Center” puis placé au point de Lagrange L1. L’objectif de cette mission est l’étude de la structure interne du Soleil et de sa couronne ainsi que de disposer d'une meilleure description de l’interaction Soleil-Terre. Originellement prévu pour une mission de 2 ans, cet observatoire du Soleil a régulièrement été prolongé et fête aujourd’hui deux décades de découvertes. Après une première extension de 6 ans pour couvrir la moitié d’un cycle d’activité solaire, SoHO était prolongé une deuxième fois pour étudier l’ensemble d’un cycle magnétique (11 ans). La mission est aujourd’hui prolongée jusqu’à au moins fin 2016 afin de couvrir deux cycles solaires complets.

La longévité et succès de cette mission n’ont pas été sans soubresaut. En 1998, le satellite était placé dans une position incorrecte suite à une série de malencontreuses opérations. SoHO pointait dans la direction opposée au Soleil, son antenne de communication se trouvant alors dans la direction du Soleil et les panneaux solaires orientés vers la Terre. Les batteries se sont déchargées et le satellite perdu pendant plusieurs mois. Les efforts acharnés des ingénieurs de l’ESA et de la NASA ont finalement permis de le localiser grâce au radiotélescope géant d’Arecibo, de le mettre dans un mode où les batteries ont pu se recharger. SoHO, replacé alors dans son orientation adéquate poursuit depuis sa mission sans accroc.

Le satellite SoHO dispose d’une panoplie d’instruments dont certains avec une forte implication de laboratoires français à travers une action soutenue par le CNES. Parmi eux, l’instrument GOLF à participation majeure du Service d’Astrophysique de CEA-Irfu de Saclay a permis notamment d’étudier la structure interne du Soleil et de livrer des informations fondamentales sur ses modes de vibration.

 

Voir : Le communiqué de presse de l'ESA
          Le communiqué de presse de la NASA

 

 

C. Gouiffes, dépêche du 02/12/2015

 

Retour en haut