DRF-IRFU-DAP CDD INGENIEUR en INFORMATIQUE SCIENTIFIQUE H/F   

Référence de l'annonce : DRF-IRFU-DAP 2018 02 02

Site Saclay
Pays France
Régions Ile-de-France
Lieu CEA Saclay, 91400 Saclay, France
Domaine

Mathématiques, information scientifique, logiciel

Intitulé de l'offre

DRF-IRFU-DAP CDD INGENIEUR en INFORMATIQUE SCIENTIFIQUE H/F

Contrat CDD
Statut du poste Cadre
Durée du contrat

18 mois

 

Description du poste : 

En Ile de France (Essonne), le CEA Paris Saclay est reconnu comme un acteur majeur dans l'espace européen et international de la recherche. Au sein de l'Institut de Recherche sur les Lois Fondamentales de l'Univers, l'équipe CosmoStat (le Département d'Astrophysique et le Département d'Electronique, Détecteurs et Informatique pour la Physique) recherche un(e) ingénieur en charge du développement de logiciels de traitement et d'analyse de données scientifiques.
Vous aurez la responsabilité de concevoir, développer et intégrer des codes scientifiques pré-sélectionnés au Segment Sol de la mission Euclid sous la responsabilité du Centre National d'Etudes Spatiales. Vous travaillerez en collaboration avec les scientifiques chargés de la sélection, mettrez en place les solutions techniques pour remplir les exigences de performance et de qualité logicielle exigées par cette mission. Vous prendrez la responsabilité de projets logiciels depuis le prototypage jusqu'à la mise en production du code, en vous appuyant sur les procédés industriels du monde du spatial tels que définis par le CNES ou l'Agence Spatiale Européenne.

 

Profil du candidat :

Titulaire d'un diplôme d'ingénieur en informatique, vous maitrisez le langage de programmation C++, avez une expérience de gestion de projet informatique et en développement de logiciels de calcul scientifique. Vous avez connaissance du langage Python, d'UML, des Design Pattern et des bonnes pratiques de développement logiciel.
Vous êtes organisé(e) et maitrisez la gestion de projet informatique. Vous appréciez le travail en équipe et savez aussi faire preuve d'autonomie.
Une bonne connaissance de l'anglais est nécessaire.

 

A. Thaumoux, dépêche du 12/02/2018

 

Retour en haut