Le Département d'Astrophysique // UMR AIM

Le Département d'Astrophysique, UMR AIM au sein de l’Irfu figure parmi les laboratoires spatiaux majeurs en France, au niveau européen et international.

 

 

Un laboratoire spatial majeur

Le Département d'Astrophysique, UMR AIM au sein de l’Irfu figure parmi les laboratoires spatiaux majeurs en France, au niveau européen et international. En collaboration directe avec le CNES qui a la responsabilité des activités spatiales des laboratoires français, il est fortement impliqué dans les missions spatiales du programme scientifique Cosmic Vision de l’ESA, ainsi que sur des missions bilatérales portées par le CNES. Le développement de l’astrophysique au CEA a débuté en partenariat avec le CNES dès sa création au début des années 1960. L’astrophysique est une science en plein essor grâce au fort potentiel de découvertes qu’elle amène. Des instruments de plus en plus nombreux et puissants, au sol ou sur satellite, permettent de sonder l’univers avec une résolution angulaire et une sensibilité accrue, et ceci dans toute la gamme du spectre électromagnétique. Parallèlement, la modélisation, notamment à partir de simulations numériques, prend une place grandissante en astrophysique ; les problèmes astrophysiques sont la plupart du temps des problèmes complexes qui font appel à d’autres disciplines de la physique. L’astrophysique et les autres domaines de la physique s’enrichissent mutuellement.

 

Le Département d'Astrophysique

Le Département d'Astrophysique comprend près de 200 personnes, dont 130 permanents, personnel essentiellement de de l’UMR AIM, unité mixte de recherche CEA-CNRS-Paris Diderot et mais aussi de de l’UMR APC Astroparticule et Cosmologie, CEA-CNRS-Université Denis Diderot-Observatoire de Paris. Le Département d'Astrophysique regroupe des ingénieurs-chercheurs et techniciens du Département d'Astrophysique du CEA au sein de l’Institut de recherche fondamentale sur les lois de l’Univers ainsi que des ingénieurs-chercheurs du DEDIP, autre service de l’IRFU du CEA, des enseignants-chercheurs de l'Université Paris Diderot et des chercheurs et ITA du CNRS.

 

   Accès au site internet du DAp :     http://irfu.cea.fr/dap/

 

Chef de département : Anne Decourchelle

Adjointe du chef de département : Pascale Delbourgo

 

Last update : 06/05 2018 (3)

More ...
Instrumentation : Fast for end electronics
Proto-ArTéMiS : A prototype (called P-Artemis) has been tested at APEX in March 2007 at 450 microns (one small array of 256 bolometers). The goal was to demonstrate the feasibility and scientific potential of the full instrument. The P-Artemis array used for these tests is a 16x16-pixel PACS-like detector array that was not selected for Herschel and was modified to operate at 450 microns by adding a silicon layer on its surface (anti-reflecting layer).
[More]
Segment SOL : Generalité

 

Retour en haut