14 avril 2022
Regards d’équipe avant un long voyage
Les instruments Eclairs et MXT de la mission SVOM livrés au CNES-Toulouse

Les équipes françaises des télescopes ECLAIRs et MXT, instruments au cœur de la mission SVOM, ont vécu courant mars 2022 un moment important. Tout d’abord une revue générale des deux projets a eu lieu au CNES à Toulouse devant un groupe d’expert. Cette revue a permis de vérifier que les deux instruments répondent aux spécifications techniques et seront donc aptes à dérouler la mission scientifique. Ensuite une série de visites des équipes s’est déroulée dans les deux salles blanches du CNES hébergeant respectivement les modèles de vol des deux instruments, ECLAIRs et MXT.

 
Regards d’équipe avant un long voyage

Les acteurs de ces deux réalisations, issus du CNES, du CEA et du CNRS et appartenant aux différents corps de métier du projet ont pu apprécier ensemble l’aboutissement d’années. De gauche à droite, une vue globale du télescope MXT, un zoom sur son optique de focalisation, le plan de détection de ECLAIRs, le télescope scruté et entouré des équipes.

Le périple d’ECLAIRs et de MXT est loin d’être fini. Les télescopes vont maintenant être acheminés en Chine. Ils seront ensuite intégrés sur la plateforme du satellite où ils seront soumis à une batterie de tests avant le lancement, prévu mi 2023.

 

La mission SVOM

La mission spatiale franco-chinoise SVOM (Space-based multi-band astronomical Variable Objects Monitor) est consacrée à la localisation et à l’étude des plus lointaines explosions d’étoiles, les sursauts gamma. Ces cataclysmes qui se signalent par un bref éclair de rayons gamma, la forme la plus énergétique de la lumière, accompagnent la désintégration des plus grosses étoiles. Visibles jusqu'aux confins de l'Univers, ces explosions offrent l'unique moyen d'observer le destin des toutes premières étoiles de l'Univers et de sonder les confins du cosmos. SVOM sera lancée en juin 2023 par le lanceur chinois Longue Marche 2C, depuis la base de lancement de Xichang. La mission est le fruit d’une collaboration des deux agences spatiales nationales, CNSA (China National Space Administration) et CNES (Centre national d’études spatiales) avec les contributions principales du CEA et de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP ; CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) pour la France et de l’Observatoire Astronomique National (NAO) et l’Institut de Physique des Hautes Energies de Pékin (IHEP) pour la Chine. La mission SVOM est prévue pour une durée initiale de trois ans. Après le lancement en 2018 du satellite CFOSat, dédié à l’étude des océans, SVOM est la deuxième mission spatiale scientifique fruit d’une collaboration franco-chinoise.

 

Pour en savoir plus :

- Le site SVOM

- Décrytage - L'oeil des experts
Mission spatiale SVOM : livraison des instruments français à la Chine. Explications par Bertrand Cordier, chercheur à l’Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'Univers du CEA (CEA-Irfu) et Principal Investigator de la mission SVOM et Jacques Paul, conseiller scientifique de la mission SVOM au CEA

- A la recherche du message des premières étoiles, Dossier de presse

- ECLAIRs et MXT, les deux télescopes français de la mission SVOM, prêts à partir pour la Chine (communiqué IRAP)

 

Contacts CEA: Bertrand Cordier , Christian Gouiffès

 

 


 

 
#5011 - Màj : 14/04/2022

 

Retour en haut