Laboratoire Dynamique des Etoiles, des (Exo)planètes et de leur Environnement
LDE3

Etudier la dynamique interne et externe du Soleil, des étoiles et de leurs interactions avec leur environnement circumstellaire pour une vision dynamique des étoiles dans leur environnement.

 
 

Reconstruction 3D du champ coronal, du vent stellaire et des ailes d'Alfven à partir d’une simulation 3-D d'interaction étoile-planète

Dr. Allan Sacha Brun, chef du LDEE, présente le laboratoire
en particulier les activités de recherche sur le Soleil, les interactions étoiles-planètes 
 

Nouveau Site Web du LDEE (en développement)

 

Il faut donc s’éloigner d’une vision statique des étoiles pour aller vers une vision dynamique en prenant en compte les processus physiques non linéaires présents dans les objets cosmiques tout en les sortant de leur isolement, en les replaçant dans leur environnement.

Le Laboratoire Dynamique des Etoiles et de leur Environnement (LDEE) propose de se concentrer sur cette étude de la dynamique interne et externe du Soleil, des étoiles et de leurs interactions avec leur environnement circumstellaire. Ces objectifs scientifiques s’intègrent naturellement dans ceux du Service d’Astrophysique, de l’UMR 7158 AIM et de l’Institut de Recherche sur les Lois Fondamentales de l’Univers (IRFU) de la DSM au CEA-Saclay, notamment le programme « naissance, vie et mort des étoiles ».

Le laboratoire LDEE est décomposé en 3 poles: Interprétation, Observation et Instrumentation:

  • Le Pole Interprétation repose sur la théorie (à partir de développements semi-analytiques) et de simulations numériques multi-D, notamment avec le code ASH.
  • Le Pole Observation repose sur les observations multi-longueurs d'ondes (Herschel, XMM, IRAM) et la sismologie du Soleil (SoHO, GONG) et des étoiles (Corot, Kepler)

  • Le Pole Instrumentation est axé sur la sismologie, l'infrarouge (CAMISTIC) et l'étude des particules solaires (STIX-Solar Orbiter)

Le Laboratoire a de nombreuses collaborations scientifiques avec des équipes basées en France (LESIA, IRAP,  LUTH, IPAG) ou internatioanles (Boulder, Palo Alto, Santa Cruz, Geneve, Tenerife)

Plusieurs membres du LDEE sont lauréats d'une bourse ERC:

A.S. Brun a été lauréat en 2007 d'une bourse ERC starting intitulée STARS2 (Simulations de la Turbulence, de l'Activité et de la Rotation du Soleil et des étoileS) (www.stars2.eu). Recemment (Septembre 2014), grace au travaux effectués durant le projet STARS2, l'ERC a accepté de financer une Proof of Concept (PoC) sur le développement d'outils de pointe pour la prédiction de l'activité solaire (projet ERC Solar Predict). 

S. Mathis a été lauréat en 2015 d'une bourse ERC consolidator SPIRE (Stars: dynamical Processes driving tidal Interactions, Rotation and Evolution).

Le Prix la Recherche en Astrophysique 2011 à A.S. Brun, le Prix l'Oral France 2012 pour Jeune Chercheuse à F. Remus et le Prix de la SF2A 2013 (meilleure thèse en astrophysique) décerné à Antoine Strugarek.

 

Autres liens :

 

 

 

 

Maj : 06/06/2017 (971)

 

Retour en haut