03 octobre 2022
LINAC SPIRAL2 : un premier faisceau d’oxygène accéléré à 7 MeV/u
LINAC SPIRAL2 : un premier faisceau d’oxygène accéléré à 7 MeV/u

Cryomodules renfermant les cavités accélératrices du linac (LINear ACcelerator)
de Spiral 2 (© Philippe STROPPA/CEA/CNRS)

Le LINAC SPIRAL2 a produit avec succès le 16 septembre dernier son premier faisceau d’oxygène. Après les protons fin 2019 et les deutons en 2021, l’accélérateur linéaire du GANIL fait ainsi ses premiers pas dans l’accélération d’ions lourds produits par la source PHOENIX_V3. Un développement essentiel pour le programme scientifique à venir auprès du spectromètre S3 actuellement en cours d’installation.

 

Le faisceau d’ions lourd était composé d’atomes d’oxygène 18 déshabillés de 6 de leurs électrons (des ions lourds 18O6+). Ils ont été accélérés jusqu’à l’énergie de 7 MeV par nucléon. Le faisceau a atteint au global la puissance de 1 kW, soit un courant d’ions de 50 micro ampères en continu. La transmission du LINAC observée est excellente, de l’ordre de 98% sans optimisation particulière.


L’oxygène-18 est un faisceau pilote qui permet de régler de nombreux ions dans le LINAC. Il possède un rapport masse sur charge électronique de M/Q =3, nécessitant un fonctionnement des équipements - notamment le quadripôle à radiofréquence - au maximum de leurs capacités. Les autres états de charge électronique de l’oxygène ont également pu être accélérés avec un réglage quasi-automatique, démontrant l’excellente maîtrise et la grande fiabilité de l’accélérateur. Une belle réussite pour les équipes de GANIL-SPIRAL2 !

 
LINAC SPIRAL2 : un premier faisceau d’oxygène accéléré à 7 MeV/u

Figure 1 : Intensité du faisceau d’oxygène-18 en fonction du temps, montrant l’intensité crête obtenue à 50 micro ampères.

#5061 - Màj : 13/10/2022

 

Retour en haut