8 sujets IRFU/Ganil

Dernière mise à jour :


• Data intelligence dont Intelligence Artificielle

• Physique nucléaire

 

Intelligence artificielle pour la mesure de masse de précision d’isotopes exotiques

SL-DRF-24-0416

Domaine de recherche : Data intelligence dont Intelligence Artificielle
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Pierre DELAHAYE

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Pierre DELAHAYE
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 4539

Directeur de thèse :

Pierre DELAHAYE
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 4539

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/AIMMEI-thesis2024.pdf

L'objectif de cette thèse de doctorat est d'améliorer la précision des mesures de masse des isotopes exotiques produits par le Super Spectrometer Separator (S3) à GANIL-SPIRAL2, en utilisant des techniques d'acquisition de pointe qui intégrent l'intelligence artificielle. Les capacités du spectromètre de masse à temps de vol PILGRIM pourront être pleinement exploitées par un développement collaboratif du système d'acquisition FASTER au LPC Caen.
Dynamique des faisceaux d’ions lourds dans le linac de SPIRAL2 et dans le séparateur S3

SL-DRF-24-0417

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Bertrand JACQUOT

Fanny FARGET

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Bertrand JACQUOT
CNRS - DRF/IRFU/GANIL

023145 46.40

Directeur de thèse :

Fanny FARGET
CNRS - GANIL

0231454857

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/LIHIO-thesis2024.pdf

L’accélérateur linéaire de SPIRAL2 est un accélérateur optimisé pour les ions légers (protons, deutons), mais il permettra également de délivrer des ions plus lourds (O,Ne,Ar,…Ni) notamment pour les recherches associées au spectromètre S3 (Super Séparateur Spectromètre), comme l’étude de nouveaux éléments, les noyaux super-lourds. Le premier objectif est de proposer et d’étudier les méthodes de réglage permettant de régler un faisceau d’ions lourds dans 26 cavités accélératrices indépendantes d’une façon rapide et reproductible.
Le séparateur électromagnétique S3 utilisera les faisceaux du linac pour créer et purifier des ions radioactifs. La complexité de ses aimants supraconducteurs requiert une optimisation de très nombreux paramètres pour réduire les aberrations grâce des corrections hexapolaires et octupolaires.
Les premiers tests de S3 nécessiteront de nombreuses mesures avec faisceau et la mise au point d’un algorithme permettant d’optimiser l’optique pour les 2 modes de fonctionnement. Le deuxième objectif de la thèse est de fournir les outils de calcul au physiciens permettant de préparer leurs expériences et d’ajuster les paramètres du spectromètre lors des expériences.
Le travail de thèse s’appuiera sur des simulations de dynamique faisceaux et sur un travail expérimental nécessitant des mesures avec faisceaux.
Développement de cibles et de faisceaux radioactifs pour l’installation SPIRAL1-GANIL

SL-DRF-24-0408

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Pierre CHAUVEAU

Pascal JARDIN

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Pierre CHAUVEAU
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 49 89

Directeur de thèse :

Pascal JARDIN
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 46 59

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/BETADEV-SP1-thesis2024.pdf

Le groupe cibles-sources du GANIL cherche à étendre la gamme de faisceaux d’ions radioactifs ré-accélérés fournis par l’installation SPIRAL1 pour accroitre l’attractivité des installations existantes et futures. Cette thèse propose :
- La production de faisceaux de Fe, Ni, Co en augmentant la température d’opération des ECS (ensemble cible source) actuels.
- La production de faisceaux plus intenses via de nouvelles cibles qu’il sera nécessaire d’étudier, de réaliser et de tester.
Etude de la magicité et des forces nucléaires dans le noyau de 68Ni

SL-DRF-24-0407

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Olivier SORLIN

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Olivier SORLIN
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 4525

Directeur de thèse :

Olivier SORLIN
CNRS - GANIL/Grand Accélérateur National d’Ions Lourds

02 31 45 4525

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/NICKEL-thesis2024.pdf

Nous proposons d’étudier le caractère magique ou superfluide du noyau de 68Ni par réactions d’ajout et de retrait de neutrons (d,p) et (p,d). Celles-ci vont également permettre d’étudier l’interaction spin-orbite dans ce noyau riche en neutron, pièce essentielle à la compréhension des forces nucléaires et des noyaux magiques. Le 68Ni sera produit à l’aide du spectromètre LISE au GANIL et la trajectoire des noyaux, les rayonnements gamma émis, ainsi que les protons et deutons signant le transfert sont tous détectés.
Première Spectroscopie Laser Haute Résolution en Jet gazeux à S3LEB

SL-DRF-24-0406

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Nathalie LECESNE

Hervé SAVAJOLS

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Nathalie LECESNE
CNRS - GANIL

0231454472

Directeur de thèse :

Hervé SAVAJOLS
CNRS - GANIL, UPR 3266

02 31 45 4699

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/S3LEB-thesis2024.pdf

Le développement de la ligne basse énergie (S3-LEB) ouvre de nouvelles perspectives en physique nucléaire de basse énergie. En effet, S3-LEB est basé sur une technologie totalement novatrice offrant des possibilités uniques en termes de type de noyaux exotiques, d’intensité et d’observables scientifiques. L’objectif de cette thèse de doctorat est de réaliser les premières mesures de spectroscopie laser haute résolution auprès de ce nouvel instrument.
Théorie unifiée de la structure nucléaire et des réactions dans le cadre du système quantique ouvert

SL-DRF-24-0322

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Marek PLOSZAJCZAK

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Marek PLOSZAJCZAK
CEA - DRF/IRFU//GANIL

02 31 45 4590

Directeur de thèse :

Marek PLOSZAJCZAK
CEA - DRF/IRFU//GANIL

02 31 45 4590

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/GSM24-thesis2024.pdf

Les noyaux faiblement liés ou résonnants jouent un rôle important dans divers processus stellaires de nucléosynthèse. La compréhension globale de ces noyaux nécessite une description correcte du continuum multiparticulaire. Il est proposé d'étudier des réactions complexes d'intérêt astrophysique et des résonances étroites proches du seuil qui jouent un rôle crucial dans la nucléosynthèse d'éléments plus lourds, en utilisant le modèle Gamow Shell dans la représentation des canaux couplés.
Écorces d’étoiles à neutrons à température finie

SL-DRF-24-0403

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

ANTHEA FANTINA

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

ANTHEA FANTINA
CNRS - GANIL

0231454633

Directeur de thèse :

ANTHEA FANTINA
CNRS - GANIL

0231454633

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/NScrust-thesis2024.pdf

Nées chaudes de l'explosion de supernovae, les couches extérieures (l’écorce) des étoiles à neutrons (EN) sont initialement constituées d'un milieu composé de diverses espèces nucléaires. Une étude théorique de l’écorce de l’EN à température finie sera effectuée, focalisée sur le traitement des noyaux dans le milieu dense de l’écorce. Ce modèle sera employé pour calculer l’équation d’état et la composition de l’écorce, et utilisé pour prédire des propriétés nécessaires pour la modélisation globale d’EN.
Étude de la formation de clusters à l’aide des réactions de basse énergie induites par des isotopes d’oxygène riche en neutrons

SL-DRF-24-0415

Domaine de recherche : Physique nucléaire
Laboratoire d'accueil :

Département Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL)

Saclay

Contact :

Abdelouahad CHBIHI

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2024

Contact :

Abdelouahad CHBIHI
CNRS - GANIL -UPR3266

02 31 45 4708

Directeur de thèse :

Abdelouahad CHBIHI
CNRS - GANIL -UPR3266

02 31 45 4708

Labo : https://www.ganil-spiral2.eu/wp-content/uploads/2023/10/ClusterO20-thesis2024.pdf

Le but de cette thèse est d'étudier le clustering alpha dans les isotopes d'oxygène riches en neutrons afin d'obtenir des informations sur leurs propriétés structurelles mais aussi sur l'évolution de la probabilité de clustering alpha avec l'épaisseur de la peau de neutron. Pour atteindre cet objectif, nous utiliserons des faisceaux de 16O, 18O et 20O à 10.7 MeV/nucleon pour peupler les états non liés via des collisions inélastiques profondes. La désintégration des particules chargées des états résonnants sera mesurée avec les détecteurs FAZIA et INDRA pour reconstruire les masses invariantes.
Des configurations de clusters ont été observées par des états non liés se désintégrant en particules chargées dans 18O, 14C’alpha [9] et dans 20O, 14C’6He et 16C’alpha. Cependant, les rapports de branchement alpha n'ont été obtenus que pour 18O [11, 12]. L'excellente résolution énergétique et isotopique du détecteur FAZIA, ainsi que sa capacité de détection à multi-particules, nous permettront d'identifier sans ambiguïté la désintégration en 14C’6He et en 16C’alpha à partir de 20O, et de déterminer avec précision les rapports de branchement alpha correspondants. D'autres états résonants se désintégrant en deux ou plusieurs particules chargées seront également mesurés et étudiés.

 

Retour en haut