CEA > iRFU >   

Service d'astrophysique
Laboratoire AIM

 
Images d'étoiles avant leur naissance
Le satellite Herschel découvre plusieurs centaines de coeurs pré-stellaires dans le nuage sombre de l'Aigle

Les premières images scientifiques du télescope spatial Herschel viennent d'être présentées à l'issue d'un colloque tenu à Madrid le 17 et 18 décembre 2009, seulement six mois après le lancement. Un des plus spectaculaires clichés est l'image en infrarouge lointain d'un nuage sombre dans la constellation de l'Aigle révélant pour la première fois environ 700 coeurs-pré-stellaires, condensations denses de matière tout juste sur le point de s'allumer en étoiles. 

Cette image est issue d'un des programmes majeurs d'Herschel, l'étude de quinze régions de formation d'étoiles conduite par une large collaboration dirigée par Philippe André du Service d'Astrophysique du CEA-IRFU.

 

La génèse d'un astre

Un des objectifs majeurs du télescope Herschel est l'observation des régions de formation d'étoiles de notre Galaxie.  Grâce au rayonnement infrarouge lointain qu'il peut détecter, ces régions normalement obscures s'illuminent et révèlent les endroits exacts où des embryons d'étoiles ont commencé à se former. Jusqu'ici les astronomes avaient très peu d'information sur les premiers stades de la formation d'une étoile. Issues de la condensation d'un nuage de gaz, les étoiles passent d'abord par une lente phase de contraction bien avant que la densité ne soit suffisante pour allumer les réactions thermonucléaires qui font briller les étoiles.

Les instruments PACS et SPIRE [1] à bord du satellite Herschel ont permis d'obtenir avec une tres bonne résolution l'image infrarouge d'une des plus spectaculaires régions de fomation d'étoiles, située dans la constellation de l'Aigle à une distance d'environ 1000 annés-lumière de la Terre. L'image obtenue le 24 octobre 2009 révéle des détails jusqu'ici insoupconnés.

 

Image composite d'une région de la constellation de l'Aigle couvrant environ 3 degrés de coté, obtenue par les instruments PACS et SPIRE du satellite Herschel dans l'infrarouge lointain (à 70, 160 et 500 microns). L'image est codée en fausses couleurs, du bleu au rouge en fonction de l'intensité lumineuse dans ces trois filtres, le bleu correspondant à un maximum d'intensité vers 75 µm (température supérieure a -200°C) et le rouge correspondant à un maximum d'intensité à 500 µm (température à -250°C). Une multitude de petits points rouge sont présents, chacun révélant la présence d'un embryon potentiel d'étoile. Les deux zones bleues correspondent à des régions où de la poussière est chauffée par des étoiles déjà allumées. Crédit: Gould Belt Key Programme Consortium, ESA, PACS & SPIRE consortia.

Contrairement à l'impression générale, les points brillants sur l'image ne sont pas des étoiles déjà allumées mais de simples concentration denses de gaz qui sont en train de s'échauffer lentement. Leur température est encore très basse, entre - 250 et -200°C, soit quelques dizaines de degrès au dessus du zéro absolu. Plus de 700 de ces globules denses sont visibles sur l'image, environ 600 sont encore assez peu denses mais au moins une centaine est en cours d'effondrement et déjà suffisamment concentrée pour être considérée comme de véritables proto-étoiles, tout juste sur le point de s'allumer.

Jamais auparavant, les astronomes n'avaient eu à leur disposition un tel echantillon d'embryons d'étoiles. Cette image fait partie d'une étude plus générale d'une quinzaine d'autres régions de formation d'étoiles, un programme phare d'Herschel baptisé "sondage de la ceinture de Gould", qui devrait enfin permettre aux scientifiques de retracer l'ensemble de la métamorphose qui transforme un nuage sombre en un astre brillant.

 

Contacts :  et

Informations

- voir   "Star formation surveys with Herschel PACS-SPIRE" (en anglais)
          le site scientifique du programme "Gould Belt" (en anglais)

pour des informations complémentaires sur les autres premières images scientifiques d'Herschel :

- voir : le site Herschel du CEA
           le communiqué de l'Agence spatiale Européenne (ESA) (16 décembre 2009, en anglais)

- voir aussi : Herschel se prépare à une moisson de galaxies infrarouges (10 juillet 2009)
                   Le télescope spatial Herschel découvre l'Univers (19 juin 2009)
                   L'Europe lance le plus grand télescope spatial  (14 mai 2009) 

 

[1] PACS et SPIRE : PACS (pour Photodetector Array Camera and Spectrometer- Caméra et Spectromètre à matrice de photodétecteurs) et SPIRE (pour Spectral and Photometric Imaging Receiver - Recépteur d'imagérie photométrique et spectrale) sont deux des trois instruments embarqués sur le satellite Herschel.

 


Rédaction : Jean-Marc Bonnet-Bidaud

 

maj : 21-12-2009 (2714)

 

Retour en haut