Jet infrarouge dans un microquasar  

img

La présence d'un jet compact autour des microquasars est généralement détectée grâce aux observations radio. En observant à l'ESO le microquasar et candidat trou noir XTE J1550-564 durant un sursaut d'activité dans les rayons X, une équipe française menée par Sylvain Chaty, enseignant-chercheur à l'Université Paris Diderot - Paris 7 et membre du laboratoire AIM (CNRS, Univ. Paris 7, Service d'Astrophysique du CEA-Irfu) vient de détecter sans ambiguïté la signature du jet dans le domaine infrarouge, confirmant ainsi de manière indépendante sa présence. Les observations menées au télescope NTT de l'ESO lors d'un sursaut en 2003 ont mis en évidence une brusque cassure dans la distribution en énergie entre le domaine visible et infrarouge, une variabilité rapide de la lumière infrarouge et visible, des couleurs atypiques et une polarisation, des indices qui convergent tous vers la détection d'un jet. Les données obtenues ont d'autre part permis aux chercheurs de mesurer la taille de la région source de cette émission synchrotron (émission résultant de particules chargées se déplaçant dans un champ magnétique), d'environ 2500 km. Elles ont également  permis de déterminer la valeur du champ magnétique, 5 Tesla à la base du jet, ce qui pour donner une comparaison "terrestre" à un phénomène céleste, représente une valeur similaire au champ magnétique créé par les aimants supraconducteurs du LHC.

Publication:

«  Near-infrared jet emission in the microquasar XTE J1550-564 »
S. Chaty, G. Dubus and A. Raichoor
A paraître dans la revue Astronomy and Astrophysics, télécharger l'article (format pdf, 960 Ko)

Voir également :
- Information complémentaire sur le site de l'Université Paris-diderot

Pour en savoir plus sur les microquasars:
- Les microquasars sur le site du Service d'Astrophysique

Contact:
Sylvain Chaty

C. Gouiffes, dépêche du 24/02/2011

 

Retour en haut