L'expérience COMPASS (Common Muon and Proton Aparatus for Structure and Spectroscopy) est une expérience de physique des particules se situant sur le faisceau du SPS au Cern, dans la banlieue de Genève. Elle comporte plusieurs thématiques de recherche: la structure du nucléon en termes de quarks et gluons, dans lequel le DPhN est plus particulièrement impliqué.

COMPASS: Instrumentation de l'aimant OD

L'expérience COMPASS
R&D Aimants à Fort Champ
R&D SACM (Nb3Sn)
 Etat de l’Art: LHC et le NbTi Jusqu’à présent, le matériau le plus utilisé dans la réalisation d’aimants supraconducteurs est l’alliage métallique ductile NbTi (production mondiale : entre 1500 et 2000 t/an; le LHC en utilise 1200 t). Les programmes de R&D menés pour le LHC ont permis de développer les aimants nécessaires à la machine mais ont aussi démontré que l’on était aux limites des performances du NbTi (9 à 10 T sur le conducteur).

Quadripole Nb3Sn

Reaction studies with Relativistic Radioactive Beams
  Objectifs: Etude de la structure nucléaire et des mécanismes des réactions nucléaires par reconstruction cinématique complète, avec des faisceaux exotiques et des faisceaux stables. L'expérience R3B se place dans le cadre du projet FAIR de GSI (Facility for Antiproton and Ion Research, http://www.gsi.de/fair).

R3B-GLAD

R3B
ISEULT
Aimant d'IRM à Haut Champ Corps Entier
L’aimant Iseult de 11,75 T corps entier qui a été installé en 2017 est la pièce maîtresse d’un système d’imagerie par résonance magnétique (IRM) qui repoussera les limites de l'imagerie cérébrale. La réussite de ce projet franco-allemand passe par le développement de prototypes qui ont validé les points clés de ce projet ambitieux en dépassant les frontières technologiques actuelles.   Qu’est ce que le projet Iseult ? L’imagerie par résonance magnétique est un outil de diagnostic et de recherche pour les neurosciences.

Station d'Essais Huit Teslas (SEHT)

FRESCA2 est un aimant dipolaire de 1,5 m de long conçu pour fournir un champ central de 13 T à 4,2 K dans une ouverture de 100 mm avec une homogénéité de l’ordre du % sur 700 mm. La géométrie retenue est une configuration en blocs ; chaque pôle est constitué de 2 bobines « racetrack », formées chacune de deux couches de conducteur ayant les têtes inclinées pour dégager l’ouverture. Le conducteur est un câble en Nb3Sn de type Rutherford, constitué de 40 brins de 1 mm de diamètre. 14,6 T @ 1.
Fresca2
Projet LNCMI : L'électroaimant supraconducteur 8,5 teslas
Aimant supraconducteur pour la station hybride de Grenoble
  Contexte et présentation   Le Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI à Grenoble) est le seul laboratoire en Europe à maîtriser le design et la fabrication de bobines résistives poly-hélices permettant d'atteindre des champs statiques de 35 teslas.   Dans l’objectif d’atteindre 43 teslas, le LNCMI mène le projet de réalisation d’un aimant hybride.

 

Retour en haut