Dossier de presse

Dossier de presse

Retrouvez sur cette page les dossiers de presse réalisés en collaboration avec les chercheurs de l'Irfu.

Pour lire l'intégralité des communiqués de presse du CEA, cliquez ici.

2018

 Fusion nucléaire : la collaboration franco-japonaise en soutien à Iter

Pour soutenir la feuille de route internationale de la R&D sur la fusion qui passe notamment par le projet Iter, la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) et le gouvernement japonais ont signé en 2007 un accord baptisé « Approche élargie » (ou Broader Approach) définissant un programme de recherche et de développement en commun. Les objectifs de l’Approche élargie sont de préparer l’exploitation d’Iter, d’élargir son programme de recherche et de développer la R&D pour dimensionner un réacteur électrogène prototype, Demo, économiquement attractif.

Pour en savoir plus...

 

2017

 L'IRM 11,7 teslas du projet Iseult

L’aventure démarre au CEA dès 2000 avec le projet de construction d’un centre de recherche en neuroimagerie en champ magnétique intense, NeuroSpin, pour accueillir l’aimant à 11,7 T, destiné à l’exploration du cerveau humain, imaginé par des physiciens, des biologistes et des spécialistes des neurosciences. Il est le coeur d’un scanner IRM unique au monde qui permettra, grâce à son haut champ magnétique, d’obtenir des images du cerveau 100 fois plus précises qu’avec les imageurs actuels, que l’on trouve dans les hôpitaux, dont le champ magnétique est de 1,5 T ou 3 T.

Pour en savoir plus...

 

2016

 La France double ses capacités expérimentales en physique nucléaire

Avec son nouvel accélérateur de particules Spiral2, inauguré le jeudi 3 novembre en présence de M. le Président de la République, François Hollande, le Ganil (CNRS/CEA) produira des faisceaux de particules d’une intensité inégalée, indispensables pour repousser les limites de la connaissance. Il double ainsi son potentiel d’expérimentation en physique nucléaire, en particulier pour la recherche sur le noyau atomique et sur les mécanismes des réactions nucléaires, comme celles se déroulant au sein des étoiles. Les premières expériences devraient s’y dérouler mi 2017.?

Pour en savoir plus...

 

2015

 2015: L'Odyssée de la Lumière, un voyage dans le cosmos

?2015 est l’Année internationale de la lumière. A cette occasion, le Service d’Astrophysique du CEA-Laboratoire AIM (CEA/CNRS/université Paris-Diderot) et l’Institut d’astrophysique spatiale d’Orsay (IAS – CNRS/Université Paris-Sud) proposent, du 17 mars au 30 août 2015, à la Cité des sciences et de l’industrie une exposition immersive et interactive sur le thème de la lumière baptisée « 2015 : L’Odyssée de la Lumière ».

Pour en savoir plus...

 

2014

 La collaboration franco-japonaise en soutien à Iter

Pour soutenir la feuille de route internationale de la R&D sur la fusion qui passe notamment par le projet Iter, la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) et le gouvernement japonais ont signé, en 2007 et pour une durée de dix ans, un accord baptisé « Approche élargie » (ou Broader Approach) définissant un programme de recherche et de développement en commun. Les objectifs de l’Approche élargie sont de préparer l’exploitation d’Iter, d’élargir son programme de recherche et de développer la R&D pour dimensionner un réacteur électrogène prototype, Demo, économiquement attractif.

Pour en savoir plus...

 

2013

 Les clés de l'évolution des galaxies

Âgé d'environ 13,8 milliards d'années, l'Univers serait composé à 4,8% de matière ordinaire (planète, étoile, gaz, etc.) et à 25,8% de matière non visible (le reste constitue l'« énergie noire »). Cette matière non visible, appelée « matière noire », constituerait la toile cosmique sur laquelle les galaxies sont dispersées, formant comme des gouttes d'eau sur une toile d'araignée. Il existerait plus de 200 milliards de galaxies dans l'Univers observable. Ces structures super-massives composées d'étoiles, de poussières et de gaz interstellaire sont en perpétuel mouvement. Isolées, en groupe ou en amas, les galaxies peuvent avoir des interactions avec le milieu cosmique et les objets qui les entourent. Selon les régions dans lesquelles elles se trouvent, elles peuvent se rapprocher les unes des autres au sein d'un groupe et peuvent même, pour certaines, jouer le rôle de satellite en orbite autour de consoeurs plus massives.

Pour en savoir plus...

 

 

 

Mise à jour : 20/03/2018

 

Retour en haut