Glossaire

Merci à Bernard Bouquin et Martine Trocellier, rédacteurs de "Clefs CEA", pour leur contribution à ce glossaire.

Ab initio   
calcul effectué à partir de données théoriques, sans modèles simplificateurs recalés sur l'expérience, et censé être totalement prédictif Source: Les Clefs du CEA
 
E. De-laborderie, dépêche du 07/07/2009

Ablation   
Ejection de matière par action d'un flux de matière ou de rayonnement sur la surface d'un corps, la perte de substance s’effectuant par décomposition chimique, changement d'état ou érosion mécanique.
 
E. De-laborderie, dépêche du 25/01/2007

Absorption   
Mise en solution d’une phase vapeur dans un milieu liquide. absorption/désorption solide : phénomènes d’échanges entre une phase gazeuse et une phase solide, se traduisant par l’établissement/la rupture de liaisons entre les molécules constituant le gaz et le substrat.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Acide aminé   
Molécule organique de construction des protéines contenant un groupement amine (NH2) et un groupement carboxylique (COOH). Source: les Clefs du CEA
 
E. De-laborderie, dépêche du 07/07/2009

Actinide   
Elément chimique, radioélément naturel ou artificiel, de numéro atomique compris entre 89 (actinium) et 103 (lawrencium). Quatre actinides existent à l'état naturel : l'actinium, le thorium, le protactinium et l'uranium. Les actinides ont la particularité d'avoir des noyaux lourds. Source: les Clefs du CEA
 
E. De-laborderie, dépêche du 07/07/2009

Actinides majeurs   
Uranium et plutonium, éléments avec des noyaux lourds présents ou formés dans le combustible nucléaire. Source: Les Clefs du CEA
 
E. De-laborderie, dépêche du 07/07/2009

Actinides mineurs   
Noyaux lourds formés dans un réacteur par capture successive de neutrons à partir des noyaux du combustible. Ces isotopes à vie longue sont principalement le neptunium (237), l'américium (241, 243) et le curium (243, 244, 245) Source: les Clefs du CEA
 
E. De-laborderie, dépêche du 07/07/2009

Adiabatique   
Qualifie les transformations qui s'effectuent sans échange de chaleur avec l'extérieur.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Adsorption   
fixation d’une phase vapeur à la surface d'un milieu solide. Augmentation de la concentration des molécules de gaz à la surface du solide par rapport à la quantité totale de gaz.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Aimantation   
Somme du moment magnétique des spins
 
E. De-laborderie, dépêche du 13/02/2007

Algorithme   
<p>-Encha&icirc;nement des op&eacute;rations logico-math&eacute;matiques n&eacute;cessaires &agrave; l'accomplissement d'une t&acirc;che de calcul.</p> <p>-M&eacute;thode th&eacute;orique de calcul num&eacute;rique qui est mise en oeuvre sur un ordinateur par le biais d'un langage de programmation</p> <p>&nbsp;</p> <p>Source: les Clefs du CEA</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 25/01/2007

Allothermique   
Qui utilise la chaleur d'une source extérieure (en opposition à autothermique).
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

ALS   
Accélérateur linéaire de Saclay, déclassé le 19 septembre 2006
 
E. De-laborderie, dépêche du 11/07/2007

Amas de galaxies   
Ils sont formés d'une centaine de galaxies. Elles ne constituent cependant que 5% de la masse totale de l'amas tandis que la matière noire en constitue 70 à 80%.Le reste est un gaz chaud dont la température atteint 10 à 100 millions de degrés. Ce plasma est un fort émetteur de rayons X. Ces trois composantes sont liées entre elles par l'attraction gravitationnelle. Source: les Clefs du CEA (n°58)
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Amas stellaire   
<p>Groupe d'&eacute;toiles n&eacute;es d'un m&ecirc;me nuage mol&eacute;culaire et qui sont encore li&eacute;es par la gravitation. Elles ont donc le m&ecirc;me &acirc;ge et la m&ecirc;me composition chimique. Il convient de distinguer les amas ouverts, groupes de quelques dizaines &agrave; quelques milliers d'&eacute;toiles se formant dans les nuages mol&eacute;claires galactiques, et les amas globulaires de structure sph&eacute;rique, compos&eacute;s de quelques dizaines de milliers &agrave; quelques millions d'&eacute;toiles.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Source: Les Clefs du CEA (n&deg;58)</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Anaérobie   
Qui se développe ou fonctionne en l'absence totale d'oxygène.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Angström   
Unité de longueur (symbole Å) valant 10-10 mètre.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Anion   
Ion négatif.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Anisotrope   
Dont les propriétés varient suivant la direction.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Année-lumière   
<p>Distance parcourue en un an par la lumi&egrave;re (&agrave; la vitesse&nbsp; de 299 792,458 km/s dans le vide) soit 9 460,53 milliards de km ou 63 239 Unit&eacute;s Astronomiques.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Source: les Clefs du CEA n&deg;58</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 16/11/2009

Anode   
Nom (impropre) de l'électrode négative de la cellule d'une pile, en particulier à combustible. Pôle plus d'une cellule d'électrolyse ou d'une cellule photovoltaïque.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

ANR   
L’Agence Nationale de la Recherche est un groupement d’intérêt public créé en 2005 comme agence de financement de projets de recherche. L'ANR s’adresse aux établissements publics et aux entreprises avec une double mission : produire de nouvelles connaissances et favoriser les partenariats entre laboratoires publics et d’entreprise. La sélection des projets retenus dans le cadre d’appels à projets est effectuée sur des critères de qualité scientifique et de pertinence économique.
 
E. De-laborderie, dépêche du 23/02/2007

Antiparticule   
A chaque type de particule de matière correspond une particule d'antimatière de même masse mais de nombreuses quantités algébriques opposés, comme par exemple la charge électrique. Lorsqu'elles se heurtent, elles s'annihilent en libérant l'énergie sous forme de photons ou d'autres particules. L'antineutrino, par exemple, est l'antiparticule du neutrino.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

APD   
Avant-projet détaillé
 
E. De-laborderie, dépêche du 30/08/2007

APS   
Avant-projet simplifié
 
E. De-laborderie, dépêche du 30/08/2007

Arcs lumineux   
L'image d'une source ponctuelle déformée par une lentille gravitationnelle présente souvnet des arcs lumineux résultant de la déviation de sa lumière par la masse de la lentille Source: les Clefs du CEA (n°58)
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Arronax   
Un cyclotron permettant de fabriquer des radionucléïdes pour la médecine et de réaliser des expériences de physique
 
E. De-laborderie, dépêche du 11/07/2007

Astéroïdes    
Petits corps célestes faits de roches ou de métal qui gravitent autour du Soleil, dont la taille est comprise entre un millier de kilomètres et une fraction de kilomètre. Il en existerait au moins un million ayant plus d'un kilomètre de diamètre. La plupart tournent autour du Soleil entre Mars et Jupiter.
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Astrométrie   
Branche de l'astronomie qui s'intéresse à la position et aux mouvments des corps célestes. Source: les Clefs du CEA (n°58)
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Asymétrie baryonique   
Différence (non-nulle) entre la densité de baryons et la densité d'antibaryons Source: les Clefs du CEA (n°58)
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Asymétrie leptonique   
<p>&nbsp;</p> <p>Diff&eacute;rence (non-nulle)entre la densit&eacute; de leptons et la densit&eacute; d'antileptons.</p> <p>Source: les Clefs du CEA (n&deg;58)</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 17/11/2009

Atmosphère :   
Enveloppe gazeuse entourant la Terre. Elle est divisée en 5 couches correspondant à différentes parties de la courbe de variation de la température en fonction de l'altitude : la troposphère (de la surface du globe à 8 - 15 km d'altitude), la (de 8 - 15 à 50 km d'altitude), la mésosphère (de 50 à 85 km d'altitude), la thermosphère (de 85 à 350 - 800 km d'altitude) et l'exosphère (de 350 - 800 km à 50 000 km d'altitude). Sa division selon les propriétés électriques distingue d'autre part l'ionosphère, couche ionisée (entre 60 et plus de 800 km d'altitude) et, au-delà, la magnétosphère, région où le champ magnétique terrestre domine celui du vent solaire, protégeant la Terre des particules ionisées qui le constituent.
 
E. De-laborderie, dépêche du 25/01/2007

Atome   
"Brique" de la matière ordinaire , composée d'un noyau (protons et neutrons), autour duquel tournent des électrons.
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Atto   
Préfixe a pour 10-18 (milliardième de milliardième)
 
E. De-laborderie, dépêche du 12/01/2007

Attraction gravitationnelle   
<p>Propri&eacute;t&eacute; de tous les objets physiques de l'Univers de s'attirer les uns les autres. La force gravitationnelle est universelle et sa port&eacute;e est infinie. Source: Clefs du CEA n&deg;58</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 16/11/2009

Aurores boréales et australes   
<p>Ph&eacute;nom&egrave;ne lumineux color&eacute; cr&eacute;&eacute; dans l'ionosph&egrave;re (r&eacute;gion de particules charg&eacute;es dans la haute atmosph&egrave;re s'&eacute;tendant pour la Terre de 40 km &agrave; 460 km ou plus) d'une plan&egrave;te comme la Terre. Il est caus&eacute; par l'interaction (collisions) entre des particules ionis&eacute;es du vent solaire pi&eacute;g&eacute;es par le champ magn&eacute;tique de la plan&egrave;te et des atomes de la haute atmosph&egrave;re &agrave; proximit&eacute; des p&ocirc;les magn&eacute;tiques (aurores bor&eacute;ales dans l'h&eacute;misph&egrave;re Nord; aurores australes dans l'h&eacute;misph&egrave;re Sud)</p> <p>&nbsp;</p> <p>Source: les&nbsp;Clefs du CEA &nbsp;n&deg; 58</p>
 
E. De-laborderie, dépêche du 16/11/2009

Axion   
L’axion est une hypothétique particule neutre de très faible masse, Il a été initialement envisagé par les théoriciens afin de résoudre certains problèmes liés à la violation de symétrie dans les lois de la physique. Mais les axions pourraient aussi former une partie de la matière noire, cachée, de notre Univers. Voir le fait marquant suivant: La traque aux axions se poursuit avec Micromégas
 
E. De-laborderie, dépêche du 03/08/2007

 

Retour en haut