Glossaire

Merci à Bernard Bouquin et Martine Trocellier, rédacteurs de "Clefs CEA", pour leur contribution à ce glossaire.

Nanoseconde   
1 milliardième de seconde Source: lexique du site LHC-France LHC-France
 
E. De-laborderie, dépêche du 01/09/2008

NASA (National Aeronautics and Space Administration)   
Agence spatiale américaine créée en 1961 par l'administration Kennedy à partir du Naca (recherche aéronautique) et qui gère l'ensemble des activités spatiales gouvernementales civiles aux États-Unis ainsi que les collaborations avec les agences étrangères.
 
E. De-laborderie, dépêche du 23/02/2007

Neutrino   
Le neutrino est une particule élémentaire qui interagit très faiblement. Il en faut des milliards pour en détecter un. Dans les détecteurs du LHC, les neutrinos produits ne sont pas détectés. On les décèle comme de "l'énergie manquante".
 
E. De-laborderie, dépêche du 20/06/2008

Neutron   
Hadron neutre chargé le plus stable
 
E. De-laborderie, dépêche du 19/07/2007

NOAA   
La National Oceanic and Atmospheric Administration, agence fédérale dépendant du ministère américain du Commerce, joue un rôle important dans la recherche appliquée dans les domaines de l'environnement et des ressources marines.
 
E. De-laborderie, dépêche du 23/02/2007

Nombre magique   
Un nombre magique correspond à un nombre de protons ou de neutrons permettant de remplir une couche majeure. Il donne un surcroît de stabilité au noyau. Source: ScintillationS
 
E. De-laborderie, dépêche du 27/08/2008

NOUGAT   

NOuvelle Génération d'Aimant supraconducteur pour la production de Teslas avec une consommation électrique réduite.


Ce projet conçoit, construit et test la réalisation d’un insert SHT, capable de fournir au moins 10 T à 4,2 K de façon stable et protégée, dans un champ de fond de 20 T, pour produire au moins 30 T. Le champ de fond sera produit par un aimant résistif disponible au LNCMI. Cette combinaison fournit un moyen original et unique de test à coût réduit des inserts SHT.

 
E. Lemaitre, dépêche du 28/09/2018

Noyau   

Le noyau d'un atome est composé de protons (chargés positivement) et de neutrons (non chargés) qui sont tous deux des nucléons. On parle :
- d'isotopes pour qualifier les noyaux ayant le même nombre de protons mais un nombre de neutrons différent,
- d'isotones pour les noyaux qui ont le même nombre de neutrons,
- d'isobares pour les noyaux ayant le même nombre de nucléons. Le nombre de protons est traditionnellement noté Z, le nombre de neutrons N et le nombre de nucléons A, avec A=Z+N. La notation utilisée habituellement pour caractériser un noyau est montrée sur la figure ci-jointe, avec le carbone 14 pour exemple. On omet souvent d'écrire le Z et le N.

 
A. Drouart, dépêche du 24/01/2007

NSC-KFTI   
National Science Center-Kharkov Physicl Technical Institute (Ukraine)
 
E. De-laborderie, dépêche du 11/07/2007

Nucléon   
Les nucléons sont les composants des noyaux atomiques. Le proton est chargé, le neutron est neutre. C'est le nombre de protons qui définit la charge du noyau et donc l'élément (hydrogène pour 1 proton, carbone pour 6, silicium pour 14, etc.) La somme des nombres de protons et de neutrons donne le numéro atomique total A, qui définit la masse du noyau. Les nucléons sont des hadrons (ils sont faits de quarks) et plus précisément des baryons (ils comportent 3 quarks) Source: lexique du site LHC-France LHC-France
 
E. De-laborderie, dépêche du 13/02/2007

 

Retour en haut