26 avril 2004
L'écrivain Jules Verne avait rêvé d'un voyage au centre de la Terre. Aujourd'hui les astrophysiciens entreprennent un voyage encore plus spectaculaire, une descente vers le coeur du Soleil. Cette idée, longtemps considérée comme irréalisable, est en train de prendre corps grâce à une nouvelle technique « l'héliosismologie », l'écoute des vibrations du Soleil. Basés sur 1290 jours d'observations réalisés entre avril 1996 et octobre 1999 par l'expérience Golf (Global Oscillations at Low Frequencies) à bord du satellite SoHO (Solar and Heliospheric Observatory), les derniers résultats de la recherche de vibrations particulières du Soleil, dites « ondes de gravité1 » viennent d'être publiés par une équipe internationale dirigée par Sylvaine Turck-Chièze, astrophysicienne au Dapnia. Jamais découvertes auparavant, ces ondes se traduisent par de minuscules mouvements de seulement quelques millimètres par seconde, perdus dans le bouillonnement général de la surface du Soleil. Elles sont seules capables de nous renseigner sur la densité, la répartition de masse et la température qui règnent au centre même de la chaudière Soleil, précisément là où se déroulent les réactions nucléaires qui produisent toute l'énergie. Grâce à une stratégie très particulière, l'équipe de chercheurs a réussi à isoler plusieurs « candidats » qu'ils espèrent confirmer définitivement vers 2007, lors de la prochaine période calme du Soleil. Le centre du Soleil a commencé à livrer ses secrets.

 

Retour en haut