07 novembre 2018
MXT : Livraison du modèle structurel et thermique de la caméra

Un prototype de la caméra MXT est arrivé au CNES de Toulouse le 25 octobre 2018. Il s’agit du « Structural and Thermal Model », qui sera intégré au télescope qui partira en Chine pour être monté sur le modèle de qualification du satellite SVOM.

 

L’objectif de ce modèle est de valider la conception thermo-mécanique de la caméra. Il permet également de vérifier la capacité de fabrication et d’assemblage des différents constituants, qui représentent plus de 1000 éléments. Le modèle réalisé comprend tous les sous-ensembles de la caméra avec un bon niveau de représentativité du modèle de vol, aussi bien sur sa conception externe (interfaces avec le télescope) que sur sa conception interne (harnais, connecteurs…). Les parties électriques (détecteur, cartes d’électronique, moteur) sont remplacées par des masselottes et des chaufferettes pour simuler leurs comportements mécaniques et thermiques. 

 

Le modèle a été conçu et modélisé par l’équipe projet MXT de l’Irfu (DAP et DIS), réalisé avec le support de plusieurs sous-traitants européens, et intégré dans la salle blanche du Département d’Astrophysique. Il a ensuite subi des essais d’environnement pour reproduire les conditions mécaniques et thermiques du lancement et de la vie en orbite de l’instrument. Des essais de vibration de 40 à 75g ont eu lieu en juillet 2018 à Airbus (Elancourt) et des essais thermiques sur une plage de -65 à +60°C ont été réalisés entre juillet et septembre 2018 au CEA. Les données expérimentales ont été confrontées aux modélisations par éléments finis et une bonne corrélation a été démontrée. Au total, 25 techniciens et ingénieurs-chercheurs de l’Irfu ont participé à cette réalisation.

Des améliorations sur la conception et les méthodes d’assemblage ont été identifiées pour les prochains modèles de la caméra prévus en 2019. D’une part sera produit un « Performance Model » complémentaire au modèle structurel et thermique pour valider la chaîne de détection et le mécanisme de la roue. Il permettra aussi de vérifier les performances d’imagerie de l’instrument MXT complet. D’autre part sera produit le « Proto-Flight Model » qui subira les tests de qualifications spatiales avant d’être livré au CNES puis intégré sur l’instrument MXT et sur le satellite SVOM de vol.

 

Contact : Aline MEURIS

Fait marquant : Première lumière sur la caméra de MXT 

 

Maj : 12/11/2018 (4507)

 

Retour en haut