24 août 2006
Le CEA participe à la stratégie européenne pour la physique des particules

Le Conseil du Cern s’est réuni le 14 juillet 2006 à Lisbonne et a approuvé la stratégie élaborée par le Council strategy group mis en place pour la première fois l’an dernier.
 
Plusieurs personnalités du CEA/DSM/Dapnia sont membres du Council strategy group : Joël Feltesse, ancien chef du Dapnia, en tant que représentant de la France, Jean Zinn-Justin, actuel chef du Dapnia, comme directeur d’un grand laboratoire européen, et Roy Aleksan, actuellement directeur du Centre de physique des particules de Marseille, comme représentant de l’ECFA.
En soutenant les choix faits par le Dapnia, la Direction des sciences de la matière du CEA affiche une parfaite cohérence avec les orientations stratégiques européennes définies au Cern, et contribue à celles-ci.

 

La convention régissant le Cern prévoit l’utilisation du Conseil du Cern comme un forum intergouvernemental sur la physique des particules. Cette approbation par le Conseil, composé des représentants gouvernementaux des états membres, a ainsi valeur d’accord international.

Le document The european strategy for particle physics, approuvé à l’unanimité par le Conseil du Cern, comporte 4 sections abordant les questions générales, scientifiques, organisationnelles et de valorisation liées à la physique des hautes énergies.

 
Le CEA participe à la stratégie européenne pour la physique des particules

Cavité radiofréquence pour l'injecteur de protons de haute intensité IPHI développé au Dapnia

Sur l’aspect général, le document souligne que la physique des particules en Europe s’appuie sur l’existence de laboratoires nationaux de classe mondiale (tels que le Dapnia) ainsi que sur le Cern.

La globalisation croissante, la concentration et la taille des projets en physique des particules rendent encore plus indispensable une stratégie européenne coordonnée dans ce domaine. Cette stratégie sera définie et mise à jour par le Conseil du Cern.

 
Le CEA participe à la stratégie européenne pour la physique des particules

Visualisation d'une collision p-p donnant un boson de Higgs, à l'aide du logiciel développé au Dapnia.

Sur les questions scientifiques, la priorité européenne est l’exploitation optimale du potentiel de physique du LHC. Afin d’assurer une mise à niveau du LHC à l’horizon 2015 (projet SLHC d’amélioration de la luminosité par un facteur 10), la R&D, tant pour la machine que pour les détecteurs, doit être poursuivie intensément avec une forte coordination au niveau européen.

En seconde priorité, le Conseil du Cern souhaite renforcer la R&D sur les accélérateurs afin de repousser la frontière des hautes énergies et des hautes intensités. Les trois axes de développement mis en avant sont la technologie CLIC, les aimants à très haut champ et les faisceaux de neutrinos de  haute intensité. Sur ces priorités, le CEA possède des compétences de premier plan en cryotechnologie, accélérateurs de hadrons de haute intensité et en détection avancée.

En troisième priorité, le Conseil recommande que l’Europe contribue au « Global Design Effort » pour un collisionneur linéaire d’électrons supraconducteur de 0,5-1 TeV, l’ILC, afin que le Conseil puisse se prononcer à l’horizon 2010 sur l’opportunité de la construction d’une telle machine.

L’effort porté par le Dapnia aussi bien dans l’exploitation du LHC, avec sa forte implication dans les expériences Atlas, CMS et Alice, que dans les développements technologiques pour les futurs accélérateurs, avec IPHI, CTF3 et les recherches sur les matériaux supraconducteurs, en font un laboratoire à la pointe de la stratégie européenne approuvée par le Cern.

 

Sur les questions organisationnelles, le Conseil souligne la nécessité d’un processus de définition et de mise à jour de la stratégie européenne en physique des particules. La convention du Cern, article II-2(b), prévoit que c’est au Conseil d’assurer cette responsabilité. En conséquence, le Conseil se chargera, lors d’une session spéciale au moins une fois par an, de la mise à jour de cette stratégie, en s’appuyant sur le comité créé à cette fin.

La globalisation croissante des projets en physique des particules nécessite la création d’une instance permettant à l’Europe de s’engager dans des projets mondiaux avec les autres régions (Amérique, Asie) en optimisant la production scientifique et les ressources tout en préservant le potentiel  européen dans ce secteur.

 
Le CEA participe à la stratégie européenne pour la physique des particules

Le Dapnia participe à la conception des aimants de Neurospin

Sur les questions de valorisation, le Conseil souligne le besoin de faire partager avec le public, et particulièrement les jeunes, les admirables avancées de la physique des particules, et donc d’attribuer à cette tâche les ressources nécessaires. Il établira un réseau de communicants qui sera chargé de proposer, mettre en place et coordonner une stratégie européenne de communication et d’éducation en physique des particules.

Le Conseil du Cern rappelle que les technologies développées pour la physique des hautes énergies ont contribué et contribuent aux questions de sociétés dans des domaines comme la science des matériaux et la biologie (rayonnement synchrotron), les technologies de l’information et de la communication (le web et la grille de calcul), la santé (scanner TEP, hadron thérapie, IRM). Afin d’accroître le flux de valorisations des technologies issues de la R&D en physique des particules, le Conseil du Cern propose la création d’un forum technologique pour analyser les clefs des succès des transferts technologiques, proposer des solutions pour augmenter leur efficacité et promouvoir la mobilité des chercheurs et des ingénieurs entre l’industrie et la recherche.

Le Dapnia participe activement aux activités internationales de communication en physique des particules, et est très fortement impliqué dans les transferts technologiques, notamment par le projet Neurospin de développement d’aimants supraconducteurs à très haut champ pour la recherche en imagerie médicale. Sa stratégie dans ce domaine est confortée par les orientations affichées par le Cern.

 

Contacts :

Yves Sacquin 

Christian Cavata

 

 

 

 

Pour en savoir plus : 

The European strategy for particle physics (format pdf, 2 Mo)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maj : 17/03/2010 (946)

 

Retour en haut