Orientations et perspectives du Sédi
Sur le moyen terme, le service est engagé dans des évolutions qui orientent sa politique de recrutement et de formation. Orientation vers l’architecture des systèmes La complexité croissante des projets au regard de la maîtrise des technologies et des interfaces suppose de renforcer nos capacités de simulation et d’analyse au niveau système. Il s’agit de pouvoir proposer aux expériences de physique des solutions complètes en termes d’architecture front end, d’architecture temps réel et de logiciel. Orientation vers l’intégration de systèmes Le service doit développer ses capacités d’intégration de systèmes en créant des équipes pluridisciplinaires (optique, mécanique et électronique) et en renforçant sa maîtrise des processus (méthodologie de gestion de projet, assurance produit). Nous devons également prendre en compte la sous-traitance accrue des productions en développant notre potentiel de maîtrise d’œuvre, de tests et de qualification. Orientation vers les développements de logiciels La professionnalisation des métiers de l’informatique, associée à l’émergence de nouvelles technologies requiert la présence d’informaticiens de métier au côté des physiciens lors des phases de développement de code. Certains aspects logiciels comme le traitement informatique du signal et de l’image prennent également une importance majeure. Il s’agit donc de reconnaître que, tout autant que les systèmes de détection, les codes informatiques ont un impact majeur sur les retours scientifiques. Les méthodologies de développement doivent aussi s’adapter à ce nouveau contexte pour se rapprocher du mode de fonctionnement par projet. 

Maj : 07/02/2005 (367)

Retour en haut