STARS, PLANETS, AND THEIR ENVIRONEMENTS
Le magnétisme fossile des étoiles
Des aimants cosmiques permanents

Des chercheurs du Service d'Astrophysique du CEA-Irfu et de l’Université de Bonn (Allemagne) viennent de démontrer l'existence de champs magnétiques stables dans les régions non convectives des étoiles comme les couches externes des étoiles plus massives que le Soleil ou le cœur des étoiles de type solaire. Dans ces régions, l'absence de forts mouvements de convection et de l'effet "dynamo" associé ne peut régénerer le champ magnétique. Grâce à des modèlisations en 3D du champ interne, les scientifiques ont ainsi confirmé que des champs à structure complexe "torsadée" pouvaient  rester stables sans se détruire sur des durées comparables à la vie de l'étoile. Ce résultat très important permet de mieux comprendre le rôle du champ magnétique dans l'évolution des étoiles et notamment l'origine des très forts champs magnétiques observées dans les objets compacts (naines blanches et étoiles à neutrons), produits à la fin de la vie des étoiles. Ces études font l'objet de deux publications dans les revues Astronomy & Astrophysique et Astrophysical Journal.

 

 

 

 

 

                     TIDES      

 

 

Interstellar Medium          

 

 

 

Orbital Evolution    

 

 

 

                              MHD                             

        

                                                                              

Star Planet Interaction                        Star Disk Interaction                            Stellar Wind

 
 
 

Maj : 13/10/2016 (3740)

Retour en haut