Laboratoire de Formation des Etoiles et du Milieu Interstellaire
LFEMI

Comprendre la physique de la formation des étoiles et de la production des poussières dans le milieu interstellaire grace aux observations  de l’infra-rouge lointain au sub-millimétrique.

 

 

La formation des étoiles et le milieu interstellaire sont reliés de multiples manières. Les étoiles se forment en effet à partir du milieu interstellaire, mais cela va beaucoup plus loin que cette simple observation. La structure du milieu interstellaire, et donc les processus physiques qui la régissent ont un impact sur tous les aspects de la formation des étoiles. Inversement, les propriétés du milieu interstellaire sont influencées par le processus de formation des étoiles à de nombreuses échelles. Les flux d'énergie provenant d'étoiles nouvellement formées créent un milieu multi phase complexe qui ne peut être compris que par l'observation d'une multitude de traceurs.


Les domaines de recherche abordés au LFEMI s’appuient sur une grande diversité d’instruments et cette approche multi-longueurs d’onde est confrontée à des simulations numériques et des modèles physique complexes pour progresser dans notre compréhension. Parmi les instruments utilisés, les missions spatiales occupent une place importante. Le LFEMI y joue souvent des rôles éminents à tous les niveaux, de la préparation à l’exploitation de la mission en passant par l’exécution. C’est le cas par exemple des missions Fermi, Herschel et Planck. Nos projets futurs, articulés autour des données que nous prévoyons de collecter avec les missions JWST et SPICA, poursuivent cette tendance. En complément de ces observation spatiales, nous exploitons activement les grands télescopes au sol, y compris à l'aide d'instruments que nous contribuons à développer.

 

 

Maj : 16/10/2018 (973)

 

Retour en haut